pub
International

Présidence de l’Union Africaine : Nkosazana Dlamini-Zuma peut-elle mieux faire que Jean Ping ?

Advertisement

 Ce lundi, la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma a pris fonction officiellement fonction en tant que  Présidente de la Commission de l’Union Africaine, la cheville ouvrière de l’institution panafricaine.

 

Après la dure bataille de six mois au terme de laquelle elle a été préférée au sortant Jean Ping, d’autre batailles pas des moindres attendent la nouvelle Présidente de la Commission. En effet, elle s’attellera à faire attendre la voie du continent noir. Sur le sujet, elle a d’ores et déjà mis en garde la communauté internationale sur les risques d’une action non concertée dans le nébuleux dossier malien. La diplomate est d’accord pour une intervention internationale au Mali mais « à condition que cela ne crée pas plus de problèmes qu’il n’y en a déjà ».

 

Elle  doit, en outre, œuvrer pour réconcilier une Afrique divisée par son élection. L’un dans l’autre, c’est une mission compliquée qui attend l’ancienne ministre sud-africaine. Mais au-delà de ces deux dossiers primordiaux, beaucoup s’interrogent sur sa capacité à changer une institution qui n’est en réalité que l’exécutante des décisions prises par des chefs d’Etats la plupart contestés dans leur pays respectif.

 

Autrement dit, peut-elle mieux faire que son prédécesseur gabonais Jean Ping, qui on le sait n’était que le porte-parole des « présidents dont la plupart contestés dans leur pays». Sa mission s’annonce délicate étant donné que la diplomatie de son pays prône un nationalisme africain face aux ex-puissances coloniales. De plus,  le « Nigeria qui comme l’Afrique du Sud revendique une forme de leadership africain, a peu goûté l’activisme de Pretoria aux côté de Dlamini-Zuma. L’Afriquedu Sud a rompu un pacte non écrit qui veut que les grands d’Afrique laissent la commission aux petits pays et ce, afin d’éviter l’hégémonie des puissants. Nkosazana Dlamini-Zuma inaugure donc une nouvelle ère, celle d’une Afrique où le leadership est assumé », diagnostique une source.


Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement