pub
Environnement

Le Togo a célébré la Journée internationale de prévention des catastrophes

Advertisement

Le Togo a lancé ce vendredi les activités commémoratives de la Journée internationale de prévention des catastrophes. Elle est placée cette année sous le thème ” Les femmes et les filles, la force invisible de la résilience.” En 2010, les inondations qu’a connu le pays ont fait selon les statistiques 82.767 sinistrés dont la majorité sont des femmes, de jeunes filles et des enfants. De plus, 7744 hectares de cultures ont été dévastées et 3947 maisons inondées. Deux ans plus tôt, le pays a vécu l’une des pires inondations de son histoire avec des dégâts matériels estimés à plusieurs dizaines de milliards de francs CFA et des pertes en vies humaines.

 

A l’occasion, Mme Lo Ndiaye a rappelé à la mémoire de tous, les inondations catastrophiques que le Togo a connu en 2007 et 2008 et les réponses apportées par le système des Nations Unies au Togo pour y faire face. Avant de délivrer le message du Secrétaire général  de l’ONU , Mme Lo Ndiaye a énumérer les multiples appuis de l’organisation onusienne qui ont permis au Togo de se doter de mécanismes de prévention et de coordination de gestion des risques de catastrophes naturelles.

 

Pour sa part, la ministre de l’environnement a salué les appuis divers des partenaires au développement, notamment le PNUD, la Banque mondiale, l’union européenne, la Banque africaine de développement et bien d’autres. Selon Mme Ekué, le gouvernement a entrepris des travaux urgents de rechargement de certaines rues et la construction d’ouvrages hydrauliques pour réduire ‘‘les effets des inondations dans la ville de Lomé et celles de l’intérieur.” Elle aussi mentionné les actions que mènent les groupes de femmes dans les zones les plus vulnérables du pays (notamment dans les préfectures de Kpendjal, des lacs, Bas Mono et Yoto) pour sensibiliser leurs consoeurs sur les activités résilientes aux catastrophes et sur les conséquences des changements climatiques. ”Dans plusieurs de nos communautés, les femmes et les filles sont fortement impliquées dans les activités de reboisement pour lutter contre la désertification” a t-elle indiqué.

 

Plusieurs personnalités ont pris part à la cérémonie. La minsitre de l’environnement était entourée de ses collègues de la Sécurité et de la promotion de la femme. On a noté également la présence du Représentant résident de la Banque mondiale, M. Hervé Assah et de bien d’autres acteurs et organisations de la société civile.

Pourquoi une journée de prévention des catastrophes

Le but de la Journée internationale 2012 de la prévention des catastrophes est de reconnaître et d’apprécier l’action des millions de femmes et de jeunes filles qui rendent leurs communautés plus résilientes face aux catastrophes et aux risques climatiques en leur permettant ainsi de protéger leurs investissements dans le développement et d’en engranger les bénéfices. Une immense part du travail et des réalisations des femmes reste invisible et est considérée comme allant de soi. Le thème de la JIPC 2012 attire l’attention sur le fait que les contributions des femmes à la protection avant, et à la reconstruction de leurs communautés après une catastrophe ne sont souvent pas reconnues.


En effet, les femmes et les filles ont le pouvoir de contribuer pleinement au développement durable au travers de la réduction des risques de catastrophe, et ce en agissant en particulier dans les domaines de la gestion des ressources environnementales et naturelles, de la gouvernance, de la planification urbaine, de l’utilisation des terres et de la planification économique et sociale – principaux facteurs de risques de catastrophe


Par la résolution 44/236 du 22 décembre 1989, l’Assemblée générale de l’ONU a décidé de célébrer, chaque deuxième mercredi d’octobre, la Journée internationale de la prévention des catastrophes. Ce jour avait été choisi pendant la Décennie internationale pour la prévention des catastrophes naturelles (1990-1999).


Par la résolution 64/200 du 21 décembre 2009, l’Assemblée générale a décidé de désigner le 13 octobre comme date de commémoration de la Journée internationale de prévention des catastrophes. L’objectif de cette journée est de sensibiliser les gens à la manière de prendre des mesures afin de réduire leur risque en cas de catastrophe.

 

Source : http://www.tg.undp.org

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement