Advertisement
Politique

Commémoration des 22 ans de lutte démocratique par le CST et Arc-en-ciel ce vendredi, une manifestation soutenue par Nicolas Lawson

Advertisement

Les Togolais se souviennent du 05 Octobre 1990 ce vendredi. 22 ans après le déclenchement du processus démocratique, plusieurs questions se posent par rapport aux acquis enregistrés.

 

Pour commémorer ces années de luttes démocratiques, la Coalition arc-en-ciel et le Collectif Sauvons le Togo comptent marcher dans les rues de Lomé ce vendredi 05 Octobre 2012. La marche partira de la Lagune de Bè après un dépôt de gerbes à cet endroit et chutera au palais de justice de Lomé, lieu qui a vu le début des soubresauts politiques.

 

Une manifestation que Nicolas Lawson, Président du Parti du Renouveau et de la Rédemption soutient. « Je ne peux que les soutenir, parce que leur démarche est une démarche de patriotisme qui vient honorer la mémoire des togolais qui à un moment donné ont dit non au régime dictatorial de l’époque.  S’ils font cela, et bien je les soutiens », affirme-t-il à notre organe dans son bureau juste après la Conférence de presse Conjointe de la Coalition Arc-en-ciel-CST.

 

Pour Nicolas Lawson, l’heure doit être de savoir comment les opposants doivent concevoir le Mouvement de démocratisation du pays pour conduire les Togolais vers les progrès économiques et social. « Au niveau du PRR, notre réflexion porte sur les acquis du peuple Togolais dans le domaine de la démocratisation, la liberté d’expression et de la liberté de Presse. » poursuit le Président du parti d’opposition avant d’ajouter que même s’il y a des abus, la liberté est là.

 

Rappelons que selon le Collectif Sauvons le Togo, le 05 Octobre 1990, le Peuple Togolais qui résistait jusque-là de manière passive, à la tyrannie qu’il subissait, se souleva spontanément, à partir de sa jeunesse pour exiger la fin régime dictatorial d’Etienne Eyadéma, lors du procès de deux jeunes gens emprisonnés et torturés pour avoir organisé ensemble avec des étudiants, la distribution des tracts hostiles au régime, incitation de l’armée à la révolte et d’appartenir à un parti clandestin, la Convention Démocratique des Peuples Africain .

 

Firmin Teko Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement