pub
Economie

Arthème Ahoomey Zunu s’est prononcé sur la problématique de la jeunesse, emploi et formation au sommet de l’OCDE à Paris

Advertisement

Le Forum économique organisé à Paris par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a vu la participation du Premier ministre Togolais Kwesi Seleagodji Arthème Ahoomey Zunu. « Jeunesse africaine : formation, emploi et avenir », tel est le thème de la conférence à laquelle l’autorité a pris part ce jeudi.

 

Mettant fin aux travaux, il a précisé que les Etats africains ont à affronter les défis majeurs de création d’emplois décents dans un contexte économique et social minés par les problèmes de déficit des ressources, de la destruction du tissus industriel, de l’exode rural, de l’analphabétisation et de la démographie galopante.

 

Dans son intervention, le premier ministre n’a pas manqué de mettre en évidence la faible qualité et le manque d’efficacité de l’éducation acquise par un grand nombre de togolais ; Une situation qu’il faut pallier, a-t-il proposé en annonçant qu’il faut « aider les jeunes à réaliser tous leurs objectifs en leur ouvrant l’accès à l’emploi est une condition préalable à l’éradication de la pauvreté, au développement durable et à une paix pérenne ».

 

Devant une assistance de 500 personnes invitées à la rencontre qui a réunit ministres étrangers et experts économiques, Arthème Ahoomey Zunu, a préconise une réforme en profondeur des systèmes éducatifs et de formation en Afrique. L’offre de l’enseignement technique et professionnel ainsi que celle de l’enseignement supérieur doit être totalement revue pour s’adapter au marché du travail et aux grandes mutations que connaît le continent.

 

Car sans une telle approche de solution face aux problèmes de la jeunesse et de la formation emploi, dans le cas du Togo, nombreux jeunes togolais se verront toujours contraints de ne pas pouvoir participer équitablement au marchés du travail formel, les condamnant ainsi à des emplois peu productifs, mal rémunérés et précaires, généralement dans l’économie informelle, a-t-il conclu.

 

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement