pub
International

Un nouveau premier Ministre pour l’Algérie

Advertisement

Abdelmalek Sellal, c’est le nom du nouveau Premier Ministre Algerien. Il a été nomme hier par le Président Bouteflika au poste de Premier ministre à la place de Ahmed Ouyahia. Le reste du nouveau gouvernement n’est pas encore annoncé.


Il remplace Ahmed Ouyahia. Mais pour l’heure des tractations se poursuivent pour la formation du Gouvernement. Attendu depuis les élections législatives du 10 mai, largement remportées par le Front de libération national (FLN), le remaniement ministériel a eu lieu lundi 3 septembre au soir en Algérie.


Age de  64 ans, celui-ci est réputé proche du président Abdelaziz Bouteflika, dont il avait dirigé les deux dernières campagnes présidentielles, en 2004 et en 2009. Doté d’une forte expérience politique, c’est un énarque spécialisé dans la diplomatie, qui a exercé de hautes fonctions locales et occupé plusieurs postes ministériels.


Mais contrairement aux habitudes, le communiqué de la présidence ne donne aucune indication sur la composition du gouvernement, qui devrait cependant intégrer d’anciens ministres et de jeunes hauts fonctionnaires, selon plusieurs sites d’informations locales.


Alors que dire des affaires courantes? notons que  la précédente équipe n’ayant fait qu’expédier les affaires courantes depuis quatre mois, d’autant qu’elle était amputée de six ministres élus députés.

Ceux-ci ne pouvaient cumuler les deux fonctions en vertu d’une loi votée fin 2011 dans le cadre des réformes politiques présidentielles. Le retard de la formation du gouvernement « a plongé le pays dans une période d’hibernation et bloqué sa vie politique », a estimé lundi le Premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS, opposition) Ali Laskri.

 

Firmin Teko Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement