pub
Politique

TOGO : Le déroulement de la marche du CST empêché ce samedi à Lomé

Advertisement

Comme annoncée depuis quelques jours, la marche du Collectif ‘’Sauvons le Togo’’ a drainé les marcheurs vers le quartier Adewui de Lomé, lieu où devrait démarrer ladite marche ce samedi matin avec comme point de départ, l’intersection de l’avenue de la Libération et le boulevard de la Kara. Mais cette marche n’aura jamais lieu. Pour cause, les partisans du la mouvance, ont très tôt assiégé les lieux de rassemblement, armés de gourdins cloutés, de bâtons, de machettes de haches et de cordelettes. Administrant à tout indésiré sur les lieux, des bastonnades, du tabassage, des gifles, du lynchage, tout y est pour ôter toute envie de faire une quelconque marche.

 

Un spectacle déplorable émaillé d’actes de violences et de confrontations musclées offerts par les partisans du pouvoir et les militants et sympathisants de l’opposition. “Nous ne voulons pas du désordre chez nous. Vous ne pouvez pas commencer votre fameuse marche ici, c’est le quartier de l’UNIR (parti au pouvoir). Vos militants du CST n’ont qu’à aller faire du désordre en enlevant des pavés, avec des courses poursuites et des gaz lacrymogènes, ailleurs. Il n’est pas question de désordres chez nous“, a soutenu un jeune très remonté, ciblé dans le camp des partisans du parti au pouvoir.

 

Quelques heures plus tard, les responsables du CST ont tenu une conférence de presse pour déplorer et dénoncer cette situation relevant d’actes barbares et ignominieux planifiés par les milices à la solde du pouvoir en place.

 

“Nos avons été surpris par des miliciens de l’UNIR qui ont battu nos militants au rang duquel on enregistre plusieurs blessés. Une quarantaine de blessés enregistrés dont des cas graves”, a déploré Me Zeus Ajavon, coordonnateur du CST.

 

D’autres séries de manifestations sont annoncées par le CST dans les jours qui viennent. Courant ce mois de septembre, il est attendu d’autres marches suivies de sit-in les 25, 26 et 27 septembre prochain à Déckon. Un lieu interdit de tout mouvement de protestation pour sa spécificité d’un grand carrefour commercial où des activités économiques sont pertirbées en cas de ces manifestations d’une partie de l’opposition réunie au sein du Collectif Sauvons le Togo (CST). Ce collectif.

 

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement