pub
Justice

Pascal Bodjona à sa deuxième jour de détention!

Advertisement

Interpellé hier à son domicile à Lomé, la capitale togolaise par une élite de la gendarmerie nationale, Unité Spéciale d’Intervention de la gendarmerie (USIG), l’ex ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales Pascal Bodjona (photo à droite) n’a pas encore retrouvé la liberté. Bientôt deux jours de détention pour le ministre Grand format, qui a été écouté par les services de la gendarmerie.

Des auditions qui se sont déroulées en présence de l’Emirati Abass Youssef, richissime homme d’affaire qui en mars 2011, avait porté une plainte contre l’homme d’affaires togolais Bertin Sow Agba pour escroquerie internationale. Au centre de l’affaire une histoire de plus 25 milliards de francs CFA dont le plaignant dit avoir perdu dans l’escroquerie internationale.

Lire le communiqué du Procureur de la République

Dans le cadre d’une affaire d’escroquerie internationale présumée, portant sur 48 millions de dollars soit environ 25 milliards de Francs CFA au détriment d’un citoyen émirati, monsieur Abbas al Youssef, une première plainte a été déposée par ce dernier à Lomé à l’encontre principalement de monsieur Agba Bertin. L’instruction de cette plainte suit son cours.

Par ailleurs, l’affaire a connu un nouveau développement. M. Abbas Al Youssef présent à Lomé a déposé une plainte nommément contre M. Pascal Bodjona. 

Saisi de cette plainte, le parquet l’a transmise à la gendarmerie qui a interpelé ce 1 septembre 2012 M. Pascal Bodjona pour l’entendre dans le cadre de l’enquête préliminaire. 

Fait à Lomé, le 1er septembre 2012

LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

Advertisement