pub
International

Les deux Soudan s’entendent désormais en partie

Advertisement

Une bonne nouvelle. Omar el-Béchir et Salva Kii, les chefs d’Etats des Soudan et Soudan du Sud sont parvenus ce mercredi 26 septembre à un accord partiel portant sur la mise en place d’une zone démilitarisée à la frontière. Les deux autres points de discorde, la délimitation des frontières et le statut de la zone pétrolière contestée d’Abyei, restent en suspens.

 

Selon  le porte-parole de la délégation du Soudan du Sud, il y a un accord sur certains points. Son homologue soudanais, Badr el-din Abdullah Badr, a parlé de « progrès sur beaucoup de sujets ». Comme voulu, « une zone tampon d’où les militaires des deux parties devront se retirer, à dix kilomètres de part et d’autre de la frontière de fait, celle-ci n’ayant pas été tracée formellement », rapporte le NouvelObs.com.

 

Ajoutons que l’accord entre le Soudan et le Soudan du Sud prévoit par ailleurs un volet économique afin de favoriser la reprise de la production du pétrole au Soudan du Sud.

 

Il faut noter que le Conseil de sécurité des Nations unies avait encouragé vendredi dernier le Soudan et son voisin du Sud à « faire preuve d’esprit constructif et de volonté politique pour entériner les progrès déjà accomplis et rapprocher les points de vue afin de conclure avec succès les négociations au 23 septembre ».

 

Le souhait de l’ONU n’a été réalisé qu’à moitié, puisque les épineuses questions du statut de la zone pétrolière contestée d’Abyei et de la délimitation des frontières n’ont pas été réglées.

 

Firmin Teko Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement