pub
Société

Ghana / Pénurie de gaz et délestage : Que s’est-il passé avec le conduit gazoduc à Lomé ?

Advertisement

Des causes de la perte la semaine dernière de la pression et de l’arrêt de fonctionnement du canal gazoduc ouest africain qui dessert le Ghana via Lomé, la capitale du Togo, il ressort que la panne a été causée par un navire non identifié qui a essuyé des tirs venant d’un navire naval togolais.

 

Cette information est ce qu’a révélé Madame Harriet Wereko-Brobby, la Directrice générale en charge des affaires corporatives de WAPCo le vendredi à Takoradi au Ghana. Elle a par ailleurs assuré la presse que la fuite du gaz dans la mer n’a pas eue d’impact négatif sur la vie marine. Le West African Gas Pipeline Company (WAPCo) est l’opérateur qui est en charge de l’exploitation du West African Gas Pipeline (WAGP).

 

Suite à la pénurie de gaz laquelle affecte l’approvisionnement du gaz domestique et la fourniture de courant dans certains milieux du Ghana, le WAPCo après ses premières investigations avait détecté une panne sur la ligne à Lomé. Avant de procéder à une réparation, la compagnie avait annoncé au préalable qu’elle va enquêter sur les causes de la panne. Cette mesure vise à identifier la panne afin d’en apporter des mesures de sécurité.

En révélant les tirs subis par ce navire inconnu et qui affecté le canal, le WAPCo a émis l’hypothèse que le navire non identifié, dans sa hâte de sortir de la zone de protection du pipeline, a heurté les installations causant de fait d’importants dégâts.

En parlant de la panne subie par le pipeline, Wereko-Brobby a annoncé que le WAPCo suit de près la situation et n’hésitera pas à prendre des mesures idoines, si des circonstances imprévues se dégagent de la fuite de gaz. Du délai requis pour la réparation du canal, le WAPCo a annoncé qu’après un inventaire du dommage subi, il va falloir adopter une ligne à suivre. Des moyens adéquats seront mis à la disposition des plongeurs pour aller évaluer les dégâts dans la mer.

Rappelons que le WAPCo est une société à responsabilité limitée qui gère et exploite le WAGP. Estimé à une valeur de 1 milliard de dollars, le WAGP  transporte le gaz à partir du Nigeria, lequel passe par le Bénin, le Togo et aboutit au Ghana. Ce gaz sert à la production d’électricité et à d’autres usages domestiques.

 

C.A.

 



Togoportail, toute l’information à votre portée

 

Gazoduc_Oil_.jpg

Advertisement