pub
Société

Face au mutisme du gouvernement, la CGCT hausse le ton et menace

Advertisement

Tout le front social togolais est en ébullition, dû à la non application des différentes décisions prises lors des pourparlers pour soulager les travailleurs. La Confédération générale des cadres du Togo (CGCT) monte à son tour au créneau et s’indigne du « mutisme du gouvernement togolais  devant les principales réclamations des organisations syndicales de travailleurs en faveur des agents du public ». Elle l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse tenue à son siège le mercredi 19 septembre.

 

La non satisfaction des doléances posées, pousse la CGCT à raidir sa position. Bien, ce qu’elle appelle « nous allons prendre notre responsable », elle demande au gouvernement de prendre des mesures urgentes pour faire adopter le statut de la fonction publique, de revoir les prestations de l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) et de ternir compte des différentes mesures assorties des négociations dans le nouveau budget.

 

En ce qui concerne l’augmentation des prix des gaz domestiques, « la CGCT déduit que le gouvernement ne considère pas la souffrance des travailleurs togolais, surtout la misère des populations des villes et campagnes ». C’est pourquoi elle demande l’annulation pure et simple des nouveaux prix et d’ouvrir des discussions pour plancher sur la vie chère dans au Togo. A l’en croire, elle promet des mouvements d’humeur dans les jours à venir.

 

Amtbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement