pub
International

Bonne nouvelle pour le camp Gbagbo

Advertisement
Justin Katinan remis en liberté. Les relations entre Accra et Abidjan ne sont pas près de s’améliorer. Alors que la Côte d’Ivoire réclame à corps et à cri l’extradition du porte-parole de Laurent Gbagbo, Justin Koné Katinan, celui-ci a été remis en liberté sous caution au Ghana, mardi 25 septembre.
 
 
«Il est très probable que la procédure (d’extradition) soit retardée et par conséquent je vais accorder à l’accusé la liberté sous caution», a expliqué le juge Aboagye Tandoh en audience, mardi matin. Visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice ivoirienne, Koné Katinan était détenu à Accra depuis août. Abidjan l’accuse de crimes économiques commis lorsqu’il était ministre du Budget durant la crise postélectorale.
 
 
 Une autre nouvelle. Le Front populaire ivoirien (FPI, parti de Gbagbo) a salué cette remise en liberté. «C’est une très bonne décision. Justice a été rendue et très bien rendue. Ce n’est pas en emprisonnant un adversaire politique qu’on va aller à la réconciliation. On devrait s’en inspirer», a déclaré Richard Kodjo, secrétaire général par intérim et porte-parole du parti.
 
Firmin Teko Agbo
 
Togoportail, toute l’information à votre portée
Advertisement