pub
Politique

26 ans après l’agression terroristes, les Togolais se souviennent de leurs martyrs

Advertisement

23 septembre 1986 – 23 septembre 2012, 26 ans après le drame, le peuple togolais a commémoré hier dimanche le 26è anniversaire. L’événement a été marqué à Lomé et à l’intérieur du pays par un dépôt symbolique de gerbes de fleurs à la place du 23 septembre, suivi d’une  décoration de 505 militaires et paramilitaires par le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé. 

 

Pour ce 26ème  anniversaire commémoré en mémoire de ces braves soldats tombés sur le champ de bataille le 23 septembre 1986, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, entouré des membres du gouvernement, du corps diplomatique ainsi que les forces armées togolaises, a procédé à la décoration de 505 militaires et paramilitaires. Ils ont tous reçu la médaille du mérite militaire et d’autres des étoiles de bronze, et une croix de vaillance reçue par un agent des eaux et forêts pour avoir arrêté un braconnier. 

 

Le clou de la cérémonie à été planté à la fin de la cérémonie par  le dépôt de gerbe de fleurs à la place du 23 septembre par le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Gilbert Bawara.

 

En ce mirant dans le rétroviseur d’histoire, l’on note que dans la nuit du 23 Septembre 1986 une agression terroriste venue de l’extérieur a semé la  panique et les pleurs parmi les habitants de la capitale Lomé. A l’horloge, il sonnait 20 heures. Les habitants de Lomé, dans la nuit de ce jour-là, s’apprêtaient à se détendre un peu après leur dur labeur de la journée. La vie semblait suivre son cours habituel quand soudain des bruits étranges et inhabituels ont commencé à affoler  plus d’un. Ces bruits n’étaient rien d’autres que le crépitement des armes et des grenades. L’on a su plus tard qu’un commando, par la force des armes voulait instaurer un autre ordre dans le pays différent de celui que dirigeait le président Eyadema. L’armée togolaise forte de quelques appuis a réussi à faire échec à cette attaque meurtrière qui a ensanglanté la capitale togolaise. Plus soldats sont tombés ce jour sous les canon, cette date leur est ainsi dédié chaque année en mémoire de leurs efforts consenti pour sauver la patrie.

 

Emmanuel Vitus Agbénonwossi

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement