pub
Société

Ghana / Arrêt gazoduc à Lomé : Délestage en vue à Accra

Advertisement

Le West African Gas Pipeline (WAGP), l’opérateur charge de la fourniture du gaz dans certains pays de la sous région et en particulier au Ghana, a annoncé ce 28 août un arrêt du réseau gazoduc à Lomé, la capitale togolaise. En attendant la réparation de cette panne, des délestages sont en vue au Ghana.

 

Par mesure de precaution, WAGP a suspendu ses livraisons de gaz aux stations terrestres d’approvisionnement afin d’enquêter sur les causes de la panne et ensuite assurer sa réparation. WAGP a prévenu ses clients à Accra et dans le reste du Ghana, les entreprises des secteurs publics et privés qu’ils doivent se préparer pour faire face à un délestage à cause  de la fermeture du pipeline.

Le Ghana Grid Company sentant une rupture en gaz, a annoncé des problèmes techniques qui perturbent l’approvisionnement de la Volta River Authority. Ce facteur pourra entraîner l’arrêt ou un ralentissement du fonctionnement de son installation électrique à Asogli.

Edward Bawa, le porte-parole du ministère ghanéen de l’Énergie a fait savoir que les autorités compétentes devront faire le délestage jusqu’à ce qu’elles soient en mesure de résoudre le problème. Edward Bawa n’a ni donné la durée des travaux ni quand est ce qu’ils devront prendre fin. Sur le plan économique le ministre a révélé qu’a chaque fois que le pipeline se rompt, le Ghana perd des millions de dollars, ce qui représente une perte énorme pour le pays.

La société WAPG s’est attelée avec l’Autorité Maritime du Togo à réparer la panne afin de continuer à fournir ses services aux consommateurs.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement