pub
Développement

Faire développer leur préfecture : Les natifs de Vo prennent des initiatives

Advertisement

Le processus de décentralisation veut que les natifs des localités prennent des initiatives pour développer leurs milieux. Ceux de la préfecture de Vo ne sont pas indifférents aux nombreux mots qui minent la leur. Ils viennent de créer une association, « Jeunesse Solidarité pour le Développement de Vo (JSDV). Son lancement  a été fait ce lundi 20 avril 2012 à Lomé. « Notre préfecture manque d’infrastructures de développement, les quelques unes déjà existantes sont vétustes et sont en état de délabrement. En plus de cette situation regrettable, s’ajoute la précarité totale dans laquelle vive la population », tels sont, entre autres,  les raisons qui ont motivé les natifs à créer la JSDV.

Selon ses fondateurs, la JSDV  œuvrera pour encourager la solidarité  entre les frères et sœurs natifs de la localité voire avec les autres natifs d’autres localités, attirer l’attention des autorités publiques et privées sur la paupérisation de la population et le manque d’infrastructures, lutter pour l’accès aux soins de santé primaire, la diminution du taux de  l’analphabétisme, développer l’agriculture, l’élevage et l’artisanat du milieu, promouvoir des sites touristiques et le sport, revendiquer les droits socio-économiques et culturels de la préfecture, etc.

Etat providence n’existant plus, seules la détermination et la volonté des natifs de la préfecture de Vo peuvent l’aider à trouver des solutions idoines aux maux qui minent le développement de leur région, a déclaré Espoir Dodji Amévi Koudjodji, Président  de la JSDV. Pour lui,  il serait difficile qu’une seule personne puisse prétendre trouver des solutions aux difficultés de leur localité parce que les problèmes sont innombrables. C’est pourquoi il a lancé «  un appel solennel à tout le peuple Ewe de Vo de faire taire les clivages politiques et religieux et de se donner la main comme étant membre d’une même famille pour qu’ensemble nous puissions apporter des solutions aux problèmes ».

Togbui Kalinpé Odima Sénou IV,  chef traditionnel du canton de Vo, présent à cette cérémonie de lancement officiel de JSDV,  a salué l’initiative. « Ce qui est important c’est le développement inscrit dans les actions de l’association ».  Il a profité de l’opportunité pour exhorter les ressortissants de Vo à apporter leur soutien aux jeunes initiateurs de JSDV car « les cadres de Vo sont nombreux mais n’apportent pratiquement pas grand-chose».  Il a promis également  accompagner  « les initiateurs à condition qu’ils soient sérieux dans leurs démarche».

Ametbao

Advertisement