International

Des échauffourées au Gabon!!!

Advertisement

Ça a chauffé au Gabon. Le meeting populaire annoncé pour ce mercredi à 14 heures par l’opposant André Mba Obame et quelques leaders de la société civile à Libreville n’a pas eu lieu. Les forces de l’ordre ont empêché la tenue de cette rencontre politique au cours de laquelle les leaders de la société civile et les opposants devaient une fois de plus lancer l’appel pour la tenue d’une conférence nationale souveraine au Gabon.


Cette conférence nationale devrait permettre, selon André Mba Obame et ses camarades, de mettre un terme aux injustices sociales et à la « crise politique que traverse le pays ». Selon le gouvernement, ce meeting de l’opposition n’a pas été autorisé par le ministère de l’Intérieur. Les sympathisants d’André Mba Obame et des autres cadres de l’opposition ont tenté de violer la loi. Mais ils ne sont pas allés au bout de leur logique. Les forces de l’ordre étaient présentes sur les lieux et ont dû faire face à une véritable guérilla urbaine.


Il faut souligner que les échauffourées entre les manifestants et les éléments de sécurité ont duré plus de deux heures. Il y a eu de nombreuses arrestations. Plusieurs véhicules ont été incendiés. Selon l’opposition, les violences de ce mercredi ont causé trois morts du côté des manifestants, ainsi qu’une trentaine de blessés graves. Le gouvernement, par la voix du ministère de l’Intérieur, a rapidement démenti l’information. « Il n’a été enregistré aucune perte en vies humaines », précise un communiqué du gouvernement diffusé mercredi soir sur la télévision nationale.


Les populations de Libreville, notamment celles du deuxième arrondissement, qui s’apprêtent à célébrer le 52e anniversaire de l’indépendance du pays trouvent toutes les souffrances causées par ces incidents utiles. Les hommes politiques doivent arrêter de manipuler et d’exposer « les populations. André Mba Obame, Myboto et Ali Bongo coulent des jours tranquilles dans leurs palais. Ce sont des innocents qui payent et pour rien », a déclaré madame Obiang, mère de trois enfants, habitant le quartier Cocotiers.

Firmin Teko Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement