pub
Politique

Coalition arc-en-ciel portée sur les fonts baptismaux ce vendredi

Advertisement

Comme annoncé il y a quelques jours une nouvelle coalition nommée arc-en-ciel vient de faire son entrée dans le microcosme politique togolais. Elle a été portée sur les fonts baptismaux ce vendredi à Lomé. Composé de 6 partis politiques (CAR, CDPA, MCD, NET, PDP, et de l’UDS-Togo), cette nouvelle alliance se réclame la seul coalition politiques composé uniquement de partis politiques légitimes et pouvant engager un dialogue sincère et franc avec le gouvernement pour sortir le pays de l’Impasse.

 

Face à un parterre de journalistes venus assisté à cette cérémonie, les responsables de cette coalition ont rassuré le peuple togolais et les membres du CST qu’ils ne viennent pas faire la concurrence au CST mais ils affirment leur volonté d’œuvrer avec cette dernière pour l’obtention des conditions d’élections justes et équitables au Togo. Ils s’engagent à travailler pour étendre cette alliance électorale à l’ensemble des forces démocratiques du pays. Pour les trois mois à venir, la coalition sera coordonner sera présidée par Me Dodji Apevon ensuite s’ensuivra une rotation des leaders des autres parties membres.

 

Notons que Me Apevon, le président du CAR, a interprété avec beaucoup de dignité la déclaration liminaire de la coalition arc-en-ciel qui martelait que « les forces démocratiques doivent avoir à l’esprit que la limitation du mandat présidentiel ainsi que les reformes du cadre électoral ne serviraient à rien si elles venaient à nouveau, de par leurs divisions, à laisser le pouvoir en place, gagner les prochaines élections législatives et locales et à conserver sa mainmise sur les leviers institutionnels dont dépend l’issue du scrutin présidentiel de 2015 » Il a poursuivi pour dire que vu les aberrations constatées aux élections de 2007, l’heure n’est plus aux marches de protestation mais plutôt aller au dialogues et aux élections en rang serré. Il reproche ainsi au CST de toujours user des vieilles méthodes, qui aujourd’hui ne répondent plus à l’actualité. « Le CST inscrit toujours les gagnants avant d’aller aux élections, c’est inadmissible, il faut qu’elle change sa stratégie et prôner le dialogue. »

 

Emmanuel Vitus AGBENONWOSSI

 

Togoportail, toute l’information à votre portée !

Advertisement