Advertisement
Politique

Le CST et le FRAC ont marché sans violence à Lomé

Advertisement

Annoncée le dimanche dernier, la marche hebdomadaire du FRAC (Front Républicain pour l’Alternance et le Changement) soutenue par le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) a démarré ce samedi à Bê un quartier réputé favorable à l’opposition. La marche qui a pour point de chute la plage est conduite par Jean-Pierre Fabre, Agbéyomé Messan Kodjo, Maitres Afangbedji, Zeus et Kpandé Adjaré. Tout se déroule sans heurts sous le regard des forces de l’ordre déployés pour encadrer la manifestation.

La marche du Frac se déroule à Lomé sans effusion de sang. Les militants du front ainsi que ceux du CST, se dirigent vers la plage où les responsables des deux organisations vont adresser des messages à l’assistance qui a fait le déplacement. Il faut rappeler le CST a rejoint le Frac ce samedi pour dénoncer la dispersion par les forces de l’ordre de la marche précédente du Front.

Les policiers sur place pour l’heure, assurent la sécurité des manifestants , et régulent la circulation. « Ils ont appris la leçon après la mise aux arrêts des quatre zélés. Ils réfléchiront par deux fois avant de lancer des bombes lacrymogènes dans les domiciles », a déclaré un bloggeur sur sa page facebook.

Il faut rappeler que le nouveau premier ministre Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu a entre autres pour mission, le respect des droits de l’opposition et la poursuite du dialogue entre les acteurs de la vie politique togolaise. Dans ce sens, on note la libération des 53 détenus du CST, la condamnation de la violation du domicile du Jean Pierre Fabre.

Togoportail, toute l’information à votre portée!