pub
Politique

Conclave des responsables de parti politique sur la « méthode BRIDGE »; Les travaux ont pris fin hier à Lomé.

Advertisement

Démarré lundi dernier à l’hôtel Sarakawa, l’atelier de formation modulaire à l’endroit des partis politiques a vu son terme hier 11 juillet 2012 à Lomé. Cette formation destinée aux leaders, responsables administratifs et financiers, représentants des femmes et des jeunes a vu la participation d’une quarantaine de participant venus des 14 partis politiques les plus représenté du Togo. Les séminaristes ont été outillés sur la méthode BRIDGE (building Ressources in Democracy, Governance and Elections) ; un curricula de 24 modules très apprécié dans le monde politique.

Selon M. Ibrahima Amadou Niang, l’un des experts facilitateurs venus du Sénégal, il définit la méthode BRIDGE comme « une méthodologie qui s’appuie sur les connaissances développées par les experts électoraux à travers le monde. C’est un partage des meilleures pratiques en matière électorale qui permet aux participants d’avoir une approche comparative de différentes méthodes d’administration des élections et aussi le rôle que doivent jouer les parties prenantes dans le processus électoral ». En clair, la méthode « BRIDGE », consiste à « renforcer les capacités de différentes parties prenantes à la démocratie, à la gouvernance et l’administration des élections à travers la formation, l’échange, le dialogue et la mise en réseau. Ces derniers pourront ainsi jouer pleinement leur rôle en contribuant à l’amélioration des processus électoraux ». Il a ensuite témoigné le bon climat d’échange et de partage qui a prévalu entre les formateurs et les participants au cours de ces 4 jours de séminaire, avant d’inviter les participants à plus de professionnalisme et d’ardeur au travail afin que la restitution des travaux de cet atelier au sein des partis politiques puisse être effective pour mieux édifier les militants à devenir des artisans de paix.

Les séminaristes pour leurs part, n’ont pas manqué d’extériorisé leurs sentiments de satisfaction et de joie au PNUD, à l’Union Européenne, aux formateurs et aux partenaires financiers qui ont contribué au succès de cette rencontre d’échange et de partage. Ils ont ensuite demandé à Mme Khardiata Lo Ndiaye, Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies et Représentante résidente du PNUD au Togo, de plaider pour leurs causes auprès de son institution pour que ces genres de séminaires, de renforcement de capacité puisse être répétés afin d’aider les partis politiques à plus de professionnalisme pour mieux consolider la démocratie et les droits de l’homme au Togo.
Notons qu’au cours cet atelier de formation plusieurs thèmes ont été abordés notamment « la Contribution des partis politiques au processus démocratique et à la consolidation de la paix », « l’importance de la participation des femmes, des jeunes et des groupes vulnérables aux consultations électorales ».

Depuis la signature de l’accord politique global entre le Gouvernement, les partis politiques et la société civile en 2006, le PNUD et l’ensemble des partenaires au développement du Togo, se sont fortement impliqués à aider le pays à consolider ses acquis démocratiques. A l’issue des scrutins législatifs de 2007 et présidentiel de 2010, financés en grande partie par l’Union Européenne, de nombreux défis ont été identifiés dont le relèvement contribueront à doter le pays d’un cadre institutionnel aligné sur les standards internationaux, avec une administration électorale professionnelle et des parties prenantes mieux outillées pour prendre part activement aux élections tout en jouant pleinement leurs rôles.

Emmanuel Vitus AGBENONWOSSI

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement