pub
Environnement

Pour Ecobank, Finances et Environnement font bon ménage pour le développement commercial

Advertisement

En collaboration avec le Ministère de l’Environnement et des ressources forestières par l’intermédiaire de la Direction des Eaux et Forêts, Ecobank a mis en terre deux cent cinquante (250) plants. C’est à travers cette action de portée sociale, que la banque panafricaine a marqué la célébration de la journée mondiale de l’environnement qui se commémore chaque 5 juin.

Dans la capitale togolaise, la parcelle comprise entre le Boulevard Eyadema et la clôture de l’Université de Lomé en face de la Cité OUA est l’espace retenu pour une opération de reboisement à l’occasion de la journée mondiale de l’Environnement. Une initiative de Ecobank qui, en tant qu’entreprise socialement responsable, s’est engagée à la réduction de l’empreinte carbone. C’est sur une superficie d’environ deux mille mètres carrés (2000 m²) de cette aire géographique que Ecobank a mis sous terre deux cent cinquante (250) pieds de caïlcédrat.

Cette espèce sélectionnée, de son nom scientifique Khaya senegalensis, est d’une espèce d’arbre de la famille des Méliacées qui est également appelé acajou du Sénégal.

Ecobank, par cette opération de plantation d’arbres, entend contribuer au respect du principe de conservation de l’environnement, au développement durable, aux renforcements de ses relations avec les organismes nationaux et internationaux et surtout à la croissance et au développement commercial.

Cette action répond également au respect des engagements auxquels la banque panafricaine s’est souscrit avec les organismes internationaux tels la Société Financière Internationale, Environnement & Gouvernance Sociale (IFC ESG), le Pacte Mondial et le Programme Environnement Finance Initiatives des Nations Unies (UN Environment Programme Finance Initiatives UNEPFI) et les principes de l’Equateur.

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement