pub
Economie

Opérateur Economique Agréé (OEA) : Douane et secteur privé ont signé un partenariat hier à Lomé.

Advertisement

Economie et finance, sève nourricière d’un pays. C’est dans cette optique de partage et de rapprochement avec les opérateurs économiques togolais que la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo en collaboration avec l’Administration des Douanes, le Conseil National du Patronat et la Douane Belge, ont organisé un forum de sensibilisation sur le statut d’Opérateur Economique Agréé (OEA). Axées sur deux jours, ces journées d’information et de sensibilisation ont permi de sensibiliser les participants sur le concept l’OEA, sur les avantages de ce statut, et sur comment les acteurs du commerce peuvent coopérer de manière constructive avec les administrations douanières pour la sécurisation, la sûreté et la facilitation du commerce.

Pour sceller les travaux de ce forum, un accord fut signé entre le secteur privé et la douane hier à l’hôtel Mercure Sarakawa de Lomé. Notons que ce accord propose au secteur privé, un partenariat encore plus actif grâce à la mise en place du statut OEA qui est une partie intervenant dans le mouvement international des marchandises à quelque titres que ce soit et qui a été reconnu par ou non une administration nationale des douanes comme respectant les normes de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) ou des normes équivalentes en matière de sécurité de la chaîne logistique. La certification OEA apporte aux entreprises une reconnaissance officielle de qualité et de fiabilité par l’administration des douanes.

Estimant que les techniques commerciales et douanières modernes sont de nature a Concilier les impératifs de contrôles réglementaires efficaces d’une part et, de facilitation accrue des échanges d’autre part, les différentes partis ont marqué leur intentions :


• De développer des relations de partenariat soutenu par la signature d’instruments de coopération;

• De créer une plateforme de liaison dans le but d’accélérer, de simplifier et de sécuriser les échanges commerciaux;

• D’organiser à intervalles réguliers des réunions consultatives afin notamment d’impliquer le Secteur privé autant que possible dans les phases stratégiques du processus décisionnel;

• De se concerter afin d’élaborer et de promouvoir des objectifs et politiques mutuellement bénéfiques;

• D’élaborer, de tenir à jour et de promouvoir des directives concernant les bonnes pratiques en matière de relations Douane-Secteur privé;

• d’identifier des sources d’assistance technique et financière en vue de soutenir les deux Parties dans le cadre des programmes de réforme, de modernisation et de formation.

Des spécialistes venus d’autres pays d’Afrique et d’Europe ont aussi manifesté leur satisfaction à la réussite des travaux.

Emmanuel vitus Agbenonwossi

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement