pub
Médias

Mercredi à la Une de Le Libéral / Réactions contrastées suite à l’adoption des deux lois relatives au code électoral : Pascal Bodjona recadre le débat

Advertisement

La dernière évolution de l’actualité politique au Togo est marquée essentiellement par la question de l’organisation réussie des élections législatives et démocratiques. Les attentions sont vives, et les préoccupations de la classe politique sont portées sur la question. L’atmosphère de méfiance et de suspicion qui régente souvent la vie politique à l’approche des échéances électorales au Togo, est encore plus vive ces derniers temps, surtout suite à l’adoption par l’Assemblée nationale des lois sur le code électoral et de la fixation du nombre de députés au prochain parlement. Du moins c’est ce qui semble s’observer de la part de certains partis du rand de l’opposition qui “fatalement et désespérément cherchent à faire porter le chapeau des éventuelles imperfections et marques de désorganisation du prochain scrutin aux partenaires internationaux”. Le relais de cette information est dans les colonnes de l’hebdomadaire Le Libéral dans son numéro 76 de ce mercredi 13 juin 2012 qui titre à sa Une : «Réactions contrastées suite à l’adoption des deux lois relatives au code électoral : Pascal Bodjona recadre le débat».

En effet, suite aux tendances diversement tenues à l’encontre de la communauté internationale supposée par certains partis de l’opposition d’être complice du gouvernement pour l’organisation d’un scrutin non fiable et enclin aux fraudes, la position du ministre en charge de l’administration territoriale, M. Pascal Bodjona est sans équivoque :
« Nous nous réjouissons de ce que nos partenaires exhortent les autorités togolaises et les principaux acteurs politiques à redoubler d’efforts de communication, d’apaisement et de dialogue afin de favoriser un débat démocratique, ouvert et constructif dans l’intérêt du peuple togolais. Cette réaction va dans la droite ligne du vœu constamment exprimé par le chef de l’Etat et l’ensemble du gouvernement. Nous voulons des élections démocratiques, apaisées et surtout transparentes. Cela demande le concours des uns et des autres, cela demande surtout la bonne volonté et la bonne foi des acteurs politiques. Le gouvernement est entièrement ouvert et reste disposé à recueillir les contributions objectives des acteurs politiques pour améliorer le cadre électoral… rapporte le Journal Le Libéral paru à ce jour dans les kiosque au Togo.

La publication de cet article en entier et les autres publications du Libéral n° 076 du 13 juin 2012 sont à télécharger à partir du document joint :liberal_076_site_2_.pdf

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement