pub
International

Législatives françaises : François Hollande peut se frotter les mains !

Advertisement

Il est élu en mai dernier Président de la République française. Et pour mieux faire les réformes promises au cours de ses campagnes présidentielles, les électeurs lui ont donné la majorité à l’Assemblée Nationale. Ce Président, c’est François Hollande.

Le dimanche 17 juin, l’Assemblé nationale française a pris les couleurs de la vague socialiste. « Tous les ministres en lice ont été (ré) élus, ce qui leur garantit de rester en place », gage de la continuité évitant les conséquences d’un remaniement en profondeur. « A lui seul, avec une poignée d’élus divers gauche, le parti présidentiel obtient 302 sièges de députés sur 577, soit 13 de plus qu’il n’en faut pour avoir la majorité absolue. Si la patronne des socialistes Martine Aubry a tenu à associer les autres composantes de la gauche à cette victoire, le constat est pourtant sans appel : son parti peut diriger le pays seul, détenant par ailleurs le Sénat et la très grande majorité des collectivités locales (départements, régions, grandes métropoles…). Une situation sans équivalent dans le reste des démocraties occidentales », écrit le site internet de la radio mondiale.

L’Ump, retrouve les bancs de l’opposition avec 194 députés. Le Nouveau centre récolte 14 siège et le Parti radical 6 sièges. Le Modem de François Bayrou fait office de figurant avec seulement 2 députés. « Que dire enfin de la situation du MoDem ? Avec deux députés, sans leader puisque François Bayrou est battu à Pau, le parti centriste paie cher sa volonté de s’émanciper de la droite, et sera à nouveau réduit au rôle de figurant de la vie parlementaire ».

Avec cette majorité absolue, François Hollande a les coudées franches pour faire les réformes puisque même au Sénat, le Parti socialiste est majoritaire depuis le dernier scrutin sénatorial.

AMETBAO

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement