pub
Justice

L’arrestation de Lida Kouassi à Lomé, une opération de taille pour le régime d’Alassane Dramane Ouattara

Advertisement

Lomé, la capitale togolaise abrite à ce jour le 16ème sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA. A l’exception du malien représenté par son Premier ministre, tous les Chefs d’Etat dont le président ivoirien Alasane Dramane Ouattara, ont participé à ce somment. Et c’est à ce même jour que l’ancien ministre de la défense de Laurent Gbagbo, Lida Kouassi a fait l’objet d’interpellation. Cette interpellation menée en opération éclaire, par la gendarmerie nationale du Togo s’est faite dans la résidence de l’interpellé à Avépozo, une banlieue est de Lomé.

Selon quelques indiscrétions, l’opération préparée depuis quelques semaines, est une concrétisation d’une collaboration militaire et de défense de haut niveau entre les Etats Togolais et Ivoiriens. Faire d’une pierre deux coups, le président Alassane Ouattara accompagné de ses hommes de sécurité, veut rassurer avec sa présence, les autorités togolaises de son entière responsabilité dans cette opération importante. De même si l’extradition doit y avoir lieu, l’avion présidentiel est le mieux indiqué pour éviter toute contrainte de disposition juridique de son pays auquel le citoyen non résidant dans son pays, peut échapper.

L’avion présidentiel et officiel de tout chef d’Etat en fonction étant considéré comme son territoire, l’avion présidentiel de Alassane Dramane Ouattara un territoire ivoirien, selon les lois de navigation aérienne, peut sans difficulté servir à ce rapatriement de Lidia Kouassi, malgré son statut de réfugié. Une opération militaire bien calculée dans toutes ses dimensions.

Cette arrestation est un butin précieux pour le gouvernement ivoirien. Et pour cause, le ministre d’Etat, ministre de la Défense de Laurent Gbagbo, Lida Kouassi est qualifié comme un personnage clé sur les dossiers liés aux achats d’armes et aux escadrons de la mort sous l’ère de son mentor. Par ailleurs, il est très pressenti de disposer des informations sûres et fiables sur les lieux où doivent se cacher actuellement Charles Blé Goudé et consorts. Crimes économiques et crimes de sang contre la population civile et sans arme, tels sont les chefs d’accusation portés contre l’inculpé.

Actuellement sous la surveillance de la gendarmerie nationale où il serait confié au soin de la sécurité ivoirienne dépêchée au Togo, tout porte à conclure que le Linda Kouassi va certainement être extradé vers la Côte d’Ivoire où il sera mis à la disposition de la justice de son pays.

Selon nos confrères de MO5-Togo.com qui ont pu joindre l’ex-Premier ministre togolais Joseph Kokou Koffigoh, celui-ci a exprimé sa surprise face à cette arrestation. Il estime que l’Etat togolais a le devoir de protéger les réfugiés comme cela a toujours été le cas.

Les Charles Blé Goudé et consorts doivent avoir actuellement du feu au cul. On peut désormais mettre la main sur eux à tout moment.

Affaire à suivre !!!

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement