pub
Culture

Célébration du 16 juin, les enfants handicapés sous les projecteurs

Advertisement

Les activités marquant la commémoration du 16 juin journée de
l’enfant Africain sur le thème « les droits des enfants handicapés :
le devoir de protéger, de respecter, de promouvoir et de réaliser »
ont été lancées mardi 26 juin à Lomé en présence des enfants, des ONG
impliqués dans le droit des enfants et de nombreux d’invités de
marques.

Pour Dr Viviane van Streirteghen, Représentante de l’UNICEF au Togo
le thème retenu cette année interpelle tous et doit nous amener à
réfléchir à la situation de ce groupe spécifique d’enfants et
d’autant plus qu’en 2009 le Togo a ratifié la convention Nations Unies
relative à des personnes vivant avec un handicap.

Elle a déploré que malgré l’absence de données fiables et la
faiblesse des informations, l’on peut affirmer que la grande majorité
des enfants vivant avec un handicap sont privés de leurs droits. Selon elle, aujourd’hui le nombre de ces enfants au Togo est estimé à 378.000 mais la plupart d’entre eux ne sont pas admis à
l’école et n’ont pas accès aux soins de santé dont ils ont besoin.

Ainsi la représentante a lancé un cri de cœur : « nous avons le devoir
de promouvoir les droits de ces enfants pour qu’ils soient pleinement
intégrés, nous devons adapter les lois et les faire respecter,
informer et soutenir les familles, lutter contre les préjugés et
toute forme de discrimination, mais aussi punir toute forme d’abus et
de violence.»

Par ailleurs elle a assuré que l’UNICEF continuera à apporter son
soutien au gouvernement du Togo et aux acteurs de la protection de
l’enfant afin de promouvoir les droits des enfants vivant avec un
handicap.

Prenant la parole madame la ministre de l’action sociale a proposé
la mise en place d’une équipe pluripartite chargée de soumettre dans
un délai raisonnable un avant projet d’agenda fondé sur les quatre
piliers évoqués à savoirs protéger, respecter, promouvoir et réaliser
les droits des enfants et surtout ceux de l’enfant handicapé.

La journée de l’Enfant Africain rappelle le souvenir des
insurrections du 16 juin 1976 à Soweto au cours desquelles une
manifestation d’écoliers revendiquant leur droit à une scolarité non
basée sur l’apartheid, s’est soldée par le massacre public de ces
jeunes non armés.

Germain Kokoura

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement