pub
Politique

Nicolas Lawson:”notre défiance à votre endroit s’est renforcée”

Advertisement

« J’ai reçu hier en fin d’après-midi le projet de loi portant code électoral avec son tableau des amendements et j’ai été invité à la séance d’échanges avec vous aujourd’hui à 16 heures. Sans renier notre disposition au dialogue, nous devons vous signifier qu’au moment où le Chef de l’Etat est devenu un chef de parti et un violateur confirmé des principes républicains et démocratiques, et qu’ensemble vous jouez aux tartuffes politiques, notre défiance à votre endroit s’est renforcée. » voici un extrait de la lettre que le président du PRR Nicalas Lawson a adressée au Pemier ministre togolais. Nous vous proposons l’intégralité du message.

Lomé, le 15 Mai 2012

Monsieur Gilbert HOUNGBO

Premier Ministre

PRIMATURE

LOME – TOGO

Monsieur le Premier Ministre,
J’ai reçu hier en fin d’après-midi le projet de loi portant code électoral avec son tableau des amendements et j’ai été invité à la séance d’échanges avec vous aujourd’hui à 16 heures. Sans renier notre disposition au dialogue, nous devons vous signifier qu’au moment où le Chef de l’Etat est devenu un chef de parti et un violateur confirmé des principes républicains et démocratiques, et qu’ensemble vous jouez aux tartuffes politiques, notre défiance à votre endroit s’est renforcée.

Vous n’avez tenu à ce jour aucun de vos engagements. Vous vous gargarisez d’intentions et de mots mais jamais d’accomplissement. Après la dissolution du RPT et le démarchage grossier de nos militants par le Chef de l’Etat et le père fondateur de l’UNIR, il est évident que vous n’êtes plus que le vil suppôt de cet amant de l’autorité arbitraire et champion des injustices sociales et des chiqués. Vous n’avez pas de légitimité. Vous n’avez pas non plus de la crédibilité et de la bonne foi pour nous inspirer confiance. Si ce n’était pas le cas, vous auriez dû déjà démissionner devant l’énormité de la corruption des amis du Chef de l’Etat, devant le saccage de notre université et de notre système éducatif, devant le pillage de nos maigres ressources, devant les endettements indécents cautionnés par le Chef de l’Etat, devant la torture et les violations graves des droits de l’homme, devant la propagation de la misère dans le pays et devant l’immoralité dans l’entourage du Chef de l’Etat.

Pourquoi Mr Faure Gnassingbé se cache-t-il derrière vous ? Il ne supporte que des courtisans, des intrigants, des dépravés et des incompétents. Nous savons que le gouvernement ne pourra pas réduire le nombre de députés de 3 à 2 pour la préfecture de Yoto avec ses 165.596 habitants et la traiter comme la préfecture de Danyi qui n’a que 38.742 habitants. La polémique factice sur le découpage électoral est la marque de la fausseté et de la détestable habileté du système incarné par Mr Faure Gnassingbé. Vous ne pouvez pas duper le PRR. Nous ne livrerons pas notre conscience au régime infâme né d’un attentat monstrueux.

Ayant pris connaissance des amendements introduits dans le code électoral, nous portons des réserves sur l’article 19 qui ne doit en aucun cas être modifié. Nous demandons également que la commission technique indiquée dans l’article 31 soit uniquement consultative. Je vous rappelle que c’est le peuple qui est souverain et que l’opposition n’est pas le peuple. Vous pouvez réussir à diviser les opposants et à manœuvrer les plus opportunistes. Le peuple togolais, dans son immense majorité, reste résolu et intransigeant. Il se prononcera le moment venu pour sanctionner la gouvernance obscène et sans espérance dont vous profitez. Comme vous n’avez pas respecté les recommandations du CPDC rénové, je ne trouve pas utile et raisonnable d’échanger avec vous à nouveau dans un cadre informel.
Veuillez trouver ici, Monsieur le Premier Ministre, l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Nicolas LAWSON

Président du PRR

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement