pub
Politique

Ghana : Recensement électoral : La Commission Electorale fait patienter les prisonniers

Advertisement

La Commission Electorale (CE) déclare qu’elle a reporté en consultation avec les autorités pénitentiaires ghanéennes jusqu’à nouvel avis le recensement des prisonniers sur le registre électoral.
Les détenus doivent pour la première fois dans l’histoire du Ghana voter lors des élections générales de décembre 2012 pour élire eux aussi le Président de la République et les députés.

Les prisonniers ghanéens qui ont manifesté un enthousiasme l’année dernière à aller pour la toute première aux urnes doivent encore patienter car le précieux sésame, qui doit leur permette de voter ne leur sera pas délivrer de sitôt pour plusieurs raisons.

Christian Owusu-Parry, le directeur par intérim des affaires publiques à la CE a publié un communiqué dans lequel il a déclaré que le report est devenu nécessaire afin de donner aux autorités de la prison suffisamment de temps pour résoudre les problèmes concernant les véritables identités de certains détenus.

Mais pour ne pas laisser désespérer cette frange de la population qui compte faire entendre sa voix dans les urnes, la Commission prendra les dispositions nécessaires pour enregistrer les prisonniers dès que l’affaire soit résolue.

La décision d’accorder le droit au vote aux prisonniers à partir des élections de décembre 2012 a été prise par la Cour Suprême ghanéenne l’année dernière suite à d’intenses débats et tractations menés par des militants des droits de l’Homme.

C.A.

Togoportil, toute l’information à votre portée

Advertisement