pub
Politique

Ghana : Dérapage verbal sur les radios, le NPP en tête des sondages

Advertisement

Le principal parti de l’opposition au Ghana, le Nouveau parti Patriotique (NPP) est apparu d’après un second rapport de la Fondation pour les Médias en Afrique de l’Ouest (MFWA) comme le parti politique qui s’adonne le plus à l’utilisation des langages indécents sur les radios. Le Congres National Démocratique (NDC), le parti au pouvoir arrive en deuxième position de ce classement.

Les résultats de ce classement découlent d’une suivie de 29 interventions des acteurs politiques du 8 au 14 avril dernier sur des radios locales où la MFWA a pu déceler des remarques qui vont des insultes inappropriées aux appels appelant à la confrontation et à la violence dans le pays. Selon la MFWA, le NPP recueille 50% des propos grossiers et le NDC obtient 32%.

Les interventions des responsables des différents partis politiques au Ghana en cette période de veille électorale a inspirer la MFWA à faire un sondage sur les médias afin de rappeler aux uns et aux autres à obtempérer dans leurs déclarations et prises de position.

Selon le rapport de la MFWA, parmi les stations sondées, certaines émergent du lot comme étant les radios sur lesquelles les dérapages sont notoires. Elles sont entre autres Sky Fm, Citi Fm, Royal Fm, North Star Fm, Diamond Fm, Sempra Fm, Adom Fm et Space Fm. La plupart des commentaires portent sur le recensement électoral et ont été émis en Akan, une langue locale du Ghana, par les responsables et les partisans du NPP.

Le directeur exécutif adjoint de la MFWA, Sulemana Braimah, a exhorté les stations de radio à contrôler leur support pour ne pas être des instruments qui propagent les langages grossiers voir provocateurs dans le pays.

Réagissant à la suite de la publication de ce rapport de la FMWA qui épingle le principal parti de l’opposition qui cherche à reconquérir le pouvoir en décembre 2012, le directeur des communications du NPP, Nana Akomea, a déclaré que le parti a pris acte du rapport publié en toute bonne foi et croit que la Fondation est une organisation qui a une équité et une intégrité morale de bonne foi.

Interrogé sur une probable modération de langage des intervenants du NPP sur les médias, Nana Akomea a répondu que le NPP se penchera sur les cas cités et les portera à la connaissance de la Fondation pour remédier aux manquements ou pour s’assurer que les langages grossiers ne refassent plus surfaces.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement