pub
Médias

Débat politique contradictoire : TVT devenu ring de pugilat

Advertisement

Qui a dit que le débat contradictoire au Togo est un luxe ? Le vendredi 17 dernier, le confrère Franck Missité de la télévision mère a eu le malheur d’inviter dans l’émission « Plateau de la Semaine » pour débattre sur un sujet délicat certes, des personnalités de la mouvance que de l’opposition. Le débat a tourné au pugilat verbal.

Désormais, les responsables de cette émission doivent, en concertation avec la Direction de cette télévision nationale, prévoir deux plateaux. Un pour les habitués des débats contradictoires et un autre pour ceux qui ne le sont pas et qui foutent le bordel sur un plateau censé éclairer l’opinion sur le nouveau code électoral qui suscite un tollé général.

Beaucoup, en tout cas sauf quelques esprits éclairés, savaient que les arguties souvent avancées pour soutenir les prises de position unilatérale de la mouvance ne sont que des affabulations ou idioties. Généralement, ces défenseurs du régime cinquantenaire ont «chaud» quand des personnalités du camp adverse leur «rentrent dedans», pour reprendre l’expression ivoirienne.

L’atmosphère était électrique l’animateur dépassé au cours de cette émission. Ce dernier a quand même le mérite de leur donner de bonnes leçons de démocratie dont ils se prévalent à les conviant à suivre les débats contradictoires sur les chaînes occidentales. Pourtant, ils sont nombreux à admirer leur ami ou ennemi, c’est selon, lors du grand débat d’entre-deux tours de la présidentielle française passée, dans les différents Palais présidentiels africains et plus précisément au Togo. Il est de notoriété publique de copier ce qui se fait de bon ailleurs, dit-on souvent.

C’est déplorable que des personnalités de ces rangs pour des intérêts qui sont très loin de ceux du peuple se mettent à s’égosiller pour insulter son adversaire politique au grand étonnement des téléspectateurs. Qu’ont-ils de plus que leurs adversaires politiques, si ce n’est le pouvoir et ses avantages ?

Le vendredi prochain, Franck Missité ou Irène Wallar doit nécessairement prévoir deux plateaux : un pour les habitués des débats contradictoires et l’autre pour ceux qui confondent leur salon avec un plateau de télévision. Quelles images les autres auront de nos politiciens si TVT était sur satellite comme les autres chaînes nationales africaines?

Chers politiciens, il faut au moins savoir mentir lorsqu’on est sur un plateau de télévision parce que là, tout le monde vous voit. La vérité vous aurait pu épargner le bordel que vous nous avez servi le vendredi dernier. Celui qui a dit que le débat contradictoire au Togo est un luxe a raison.

Ametbao

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement