pub
Politique

Appel patriotique de Nicolas Lawson à la diaspora

Advertisement

Le président national du PRR dans un appel patriotique lancé cette semaine à la dispora togolaise retrace la situation politique et la gouvernance actuelle du pays. Il appelle à une génération créative. M. Nicolas Lawson invite la diaspora à se préparer pour se faire représenter au cours des prochaines élections élections législatives. Togoportail, vous propose l’intégralité du message.

APPEL PATRIOTIQUE A LA DIASPORA TOGOLAISE

Après plus de 32 ans de lutte pour les libertés fondamentales et les droits politiques, nos compatriotes sont meurtris et se sentent trahis par ceux qui avaient pris le leadership du mouvement de démocratisation de notre société. Ils sont intimement frustrés dans leurs attentes et sont tombés dans l’apathie. J’ai été, moi-même, fortement déçu, puisque impudemment calomnié et soumis à toutes sortes de pièges. Il a fallu combattre sans fléchir les égarements et les intrigues de la mauvaise foi. La providence et le courage ont permis de garder ma foi et l’espérance dans l’inéluctabilité du redressement social, économique et moral de notre société.
Je veux réaffirmer ici qu’il y a des générations dont la destinée est de créer.

En conséquence et en ce moment de changement historique dans le monde, nous devons impérativement être une génération créatrice. La crise systémique en occident est la conséquence de la mutation globale non maîtrisée et des dérives d’une idéologie ultralibérale dévastatrice. Il est crucial pour nous de percevoir distinctement l’ampleur et la force de l’extraordinaire transformation en cours dans toutes les sociétés. Il est encore plus capital de nous rendre compte du bouleversement social, politique et économique d’une telle mutation et de nous organiser pour maîtriser son impact sur le processus de restructuration dans notre société.

Après Feu Gnassingbé Eyadema, qui était le syndrome d’une époque moribonde, son fils Faure Gnassingbé a accédé au pouvoir avec fracas, dans la transgression des règles démocratiques, dans le sang et dans les violences. Il a engagé avec les plus opportunistes, péteux et corrompus de nos compatriotes une politique encanaillée qui nous conduit aux désastres. En plus des violations graves des droits de l’homme et un cynisme politique inimaginable, le fils à papa et ses amis ruinent méthodiquement et inconséquemment le pays.
Avec 300 milliards de FCFA pour un 3è quai au port sans relais ; 130 milliards de FCFA pour une usine de clinker à Tokpli pour 1.000 emplois ; 100 milliards de FCFA pour une usine de marbre à Pagala ; 100 milliards de FCFA pour CONTOUR GLOBAL (électricité) ; 80 à 120 milliards de FCFA pour l’aéroport de Lomé ; 250 milliards de FCFA dans la construction de routes et rues bricolées dans l’opacité totale ; sans compter les fonds investis dans les exploitations frauduleuses du fer et de l’or, etc., Mr Faure Gnassingbé et ses copains nationaux et étrangers ont déjà endetté, avec légèreté à leur seul profit, notre pays plus qu’en 38 ans de règne de Feu Gnassingbé Eyadema. Ce dessein fatal et obscur met en grave danger notre avenir.

Après la dissolution du RPT et en consacrant désormais l’essentiel de son temps, de son énergie, des agents et des moyens de l’Etat à démarcher des militants pour son parti UNIR, Mr Faure Gnassingbé viole frivolement les principes et les règles démocratiques. Il a délégitimé les principales institutions de la gouvernance du pays et déstabilisé la fragile stabilité politique.
Les normes du bien-fondé de l’Assemblée nationale, l’accord RPT-UFC justifiant le gouvernement actuel, l’Accord Politique global (APG) permettant la composition de la CENI, le décret instituant le CPDC rénové et le bon droit du cadre de dialogue entre le gouvernement, le RPT, l’ANC et le CAR sont frappés de caducité. Ce désordre juridique, politique et démocratique est un exécrable et irresponsable attentat contre la démocratie et la paix sociale.

Cette funeste situation, ainsi créée par Mr Faure Gnassingbé, ne le trouble guère. Il croit pouvoir organiser les prochaines élections législatives et locales dans une fuite en avant inconsidérée. Un tel aveuglement est la conséquence de sa volonté de se maintenir au pouvoir en 2015 au mépris des valeurs républicaines et de la morale. Il expose le Togo à de nouveaux soubresauts de violences et à des déchirements qui mettent en péril la stabilité politique.

L’histoire a démontré que ce sont souvent les patriotes de la diaspora, qui sont habitués à la réflexion, à jouir des libertés dans leurs pays d’accueil et qui sont convaincus que l’oubli et le mépris des droits naturels de l’homme sont les seules causes des crimes contre les peuples et des tyrannies, qui provoquent les grands changements politiques.
Notre parti, le PRR, aspirant en faveur de la masse de notre peuple, à l’éradication de la pauvreté, à l’élévation de chaque togolais à la dignité humaine et à la réforme entière de la société, vous lance un appel pressant. Mobilisez-vous plus que jamais ! Aidez-nous ! Aidez notre peuple en souffrance et dans la confusion ! Il est temps que le chien morde le chien qui emporte toute la proie.

Mr Faure Gnassingbé est entrain de nous préparer une nouvelle tyrannie plus puérile et plus dépravée que celle que nous avons subie sous le monopartisme. Sa tyrannie est fondée sur le pillage sans vergogne des ressources nationales, la rapacité de ses amis qui cumulent plusieurs postes dans l’incompétence absolue, la jouissance immodérée des sens, l’affairisme débridée, les tortures, l’impunité totale, le détroussement légal des commerçants, la propagation de la misère et de la précarité, etc.

Le PRR s’indigne. Il porte la flamme de l’action et de l’espérance. Il a besoin de votre soutien actif et de votre adhésion à ses idéaux et à son ambition nationale. Partageons l’aspiration à l’unité nationale, à la justice sociale, à l’attachement à la vérité, à la complète souveraineté de notre pays, à la foi dans le grand destin du Togo, à l’ardeur au travail dans l’ordre et dans la discipline et dans un grand effort de mobilisation pour inspirer et imposer le changement positif dès 2012.
Préparez-vous à être parmi nos candidats aux prochaines élections législatives et locales. Proposez-nous deux représentants de la diaspora pour vous représenter et nous représenter à la CENI et à la CELI de Lomé et de son hinterland.
Les forces démocratiques doivent être consultées et prendre part à l’élaboration d’un nouveau code électoral. Il faudra impérativement un nouveau gouvernement pour organiser les prochaines élections car l’actuel gouvernement n’est ni crédible ni compétent pour continuer à engager notre destin.

Nous appelons solennellement nos frères des associations ou organisations à jouer sans confusion et sans complaisance leur rôle de sentinelles pour la protection des droits de l’homme. Nous appelons de façon pathétique nos frères de l’opposition démocratique à abandonner les postures et les attitudes de populisme, d’exclusion et à mener avec nous dans le discernement une réflexion sage et profonde. Le salut national en dépend. Nul ne peut plus s’attribuer exclusivement le droit d’incarner notre peuple.

Une telle prétention a déjà connu ses limites et a beaucoup nui à notre bonheur commun. Nous devons travailler ensemble dans le but de substituer la morale à l’égoïsme, la fierté à l’insolence, la grandeur d’âme à la vanité, l’amour de la gloire à l’amour de l’argent, le génie au bel esprit, la vérité au mensonge, la grandeur de l’homme à la petitesse des grands, etc. C’est la condition pour débarrasser notre pays du long règne du crime et de la tyrannie. Que Dieu vous inspire, vous protège et protège notre pays.

Nicolas LAWSON

Président du PRR

La rédaction

Togoportail, toute l’info à votre portée!

Advertisement