pub
Politique

Togo : Le président Faure Gnassingbé dispose du rapprot final de la CVJR

Advertisement

La commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) a remis au
terme de 34 mois de travaux, son rapport final, ce mardi 03 avril
2012, à Faure Gnassingbé, président de la République togolaise.

Il s’est déroulé ce 03 avril au palais de la présidence de la République une cérémonie solennelle de remise officielle de rapport final de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation, au Chef de l’Etat Togolais, Faure Gnassingbé. Au cours de cette cérémonie marquée par la présence de délégations de différents partenaires techniques et financier de la CVJR, d’éminentes personnalités de pays étrangers, dont celle de M. Charles Konan Banny, président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation de Côte d’Ivoire, des membres du gouvernement, Mgr Benisssan Barigah a apporté les précisions relatives aux préoccupations sur la suite que réserve la publication de ce rapport.

Il a indiqué à cet effet, la précision selon laquelle la commission a suggéré que le gouvernement procède à la création d’un livre blanc dans lequel on indiquera de manière dont les recommandations seront mis en œuvre, à la création d’une instance à laquelle sera confiée la mise en œuvre du programme de réparation et de réformes et demande des investigations ultérieures pour d’éventuelles poursuites.

Le rapporteur de la commission a précisé que les recommandations sont relatives aux garanties de non répétitions et des recommandations à l’endroit du gouvernement, des institutions et de la population qui concernent notamment le respect des droits de l’homme la séparation des pouvoirs.

Il a également indiqué que le programme de réparation de la CVJR
prend en compte des préjudices tels que les violences à caractère
politique, les violations graves et quelques violations spécifiques
liées au foncier et à la chefferie traditionnelle.

Le président de la Républiques recevant le rapport a salué le travail
de l’équipe de la CVJR et a promis que le gouvernement prendra les
dispositions appropriés pour mettre en applications les
recommandations. Il a demandé pardon au peuple pour la faillite de
l’Etat en ce qui concerne sa mission de protection des citoyens.

Germain kokoura

Advertisement

Publier un commentaire