pub
Politique

TOGO : La missive du président du PRR, Nicolas Lawson, à la jeunesse estudiantine

Advertisement

Depuis quelques moments le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson publie habituellement des tribunes sous forme de correspondances pour attirer l’attention, des autorités, des acteurs de la société civile et des leaders politiques ceux de la mouvance présidentielle, comme ceux de l’opposition, sur les dérives et autres abus constatés au sein de la Nation. La dernière des tribunes que Nicolas Lawson vient de faire parvenir à notre rédaction est une missive adressée à la jeunesse, particulièrement aux étudiants.

Dans son intervention, le président du PRR relève que “le gouvernement est entrain de consolider l’esclavage de la patrie et d’hypothéquer dangereusement et pour longtemps le bien-être et la dignité de nos jeunes”. Un tel égarement et ce niveau de corruption sont sans pareil aujourd’hui dans le monde, selon lui.

Le PRR appelle à accélérer l’élan des patriotes et des hommes libres; par ailleurs, il en appelle impérativement et urgemment une force morale pour engager le combat de la rectification régénératrice avant d’atteindre le point critique où toute action de redressement national devient couteuse et difficile.

MISSIVE AUX ETUDIANTS ET A NOS JEUNES

Notre parti, le PRR, fait le constat amer du cours de plus en plus pervers et dissolu de la politique du gouvernement, qui nous conduit aux désastres. Il ne lui est pas possible de trouver 8,5 milliards de FCFA pour régler les problèmes les plus cruciaux des étudiants. Mais il endette lourdement notre pays pour 100 milliards de FCFA dans le projet de marbre à Pagala pour créer en définitif et sans certitude 3.500 emplois non qualifiés.

Il endette aussi sans discernement et abusivement le pays, à hauteur de 130 milliards de FCFA, dans le projet de ciment de Tokpli pour créer seulement 1.000 emplois.

Un tel égarement et ce niveau de corruption sont sans pareil aujourd’hui dans le monde. Notre gouvernement est entrain de consolider l’esclavage de la patrie et d’hypothéquer dangereusement et pour longtemps le bien-être et la dignité de nos jeunes.

Le PRR appelle à accélérer l’élan des patriotes et des hommes libres. Les nouveaux rapaces et tartuffes, qui prennent la place des anciens dans le parti UNIR en gestation, font peser sans scrupule une monstrueuse misère sur l’immense majorité de la population et une insolente opulence dans leur coterie. Leur courte vue les empêche de réaliser les souffrances et la déchéance de nos jeunes.

Ils nous invitent au pardon et à la réconciliation. Ils nous parlent de partage et de solidarité. Mais ils cumulent les postes publics. Ils consacrent les injustices en tout genre. Ils se réservent et jouissent du faste et des voluptés du pouvoir. Ils sont sans pitié pour leurs adversaires. Ils les torturent et les condamnent à de lourdes peines de prison. Ils ne nous réservent que les tourments et les inquiétudes dans la difficile quête de nos repas quotidiens.

Le PRR demande à tous les étudiants et aux jeunes de se mobiliser pour l’avènement d’une nouvelle conscience. Il nous faut impérativement et urgemment une force morale pour engager le combat de la rectification régénératrice avant d’atteindre le point critique où toute action de redressement national devient couteuse et difficile. La parodie de politique d’apaisement social et de réconciliation menteuse est destinée à favoriser la mise en place d’un césarisme primaire. Le jargon et le masque sont grotesques et ne doivent pas tromper les crédules.

Le gouvernement RPT-UFC, en pleine liquéfaction de pourriture, est l’institution la plus subversive jamais connue dans notre pays. Il est coupable de lèse-majesté populaire car il fait languir nos jeunes et la masse de notre peuple dans la misère et dans l’indignité. Il décore les officiers de notre armée pour s’attacher leur complicité. Mais nul n’est plus dupe. Nos officiers ne supporteront pas la consolidation de l’état de servage, d’avilissement et de misère de leurs frères, sœurs et parents.

Etudiants et jeunes enfants du Togo, défendez âprement votre dignité, votre liberté et votre bien-être. Le PRR souffre avec vous et s’indigne de votre humiliation. Vous êtes notre avenir. Que Dieu vous inspire, vous soutienne et vous protège.

Fait à Lomé, le 30 Avril 2012

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement