pub
Politique

Rentrée parlementaire au Togo : les Elus du peuple Togolais discuteront du statut de l’opposition

Advertisement

Finies les vacances pour les parlementaires Togolais ! Et au boulot maintenant. Les Députés ont regagné l’Hémicycle depuis ce mardi.

C’est dans le cadre de la première session ordinaire de l’année 2012.
La session qui s’ouvre aujourd’hui, selon le Président de l’Assemblée nationale sera aussi studieuse que les précédentes. Au total, une trentaine de textes de loi dont deux propositions de loi sont sur le bureau du parlement.

Six (06) de ceux-ci seront affectés pour étude en fond, à la Commission des lois constitutionnelles et de la législation de l’administration générale, 5 à la Commission des finances et des échanges, deux à la Commission du développement économique et de l’aménagement du territoire, 2 à la Commission du développement socioculturel, 19 à la Commission des relations extérieures et de la coopération et 2 à la Commission des droits de l’homme.

«Tous ces textes de loi en instance sont, de notre point de vue, très importants et devront faire l’objet d’étude minutieuses, en vue de leur adoption ou non. Il s’agit entre autre du projet de loi sur les télécommunications, du projet de loi portant statut de l’opposition, de la proposition de loi portant modification de certaines dispositions de la constitution du 14 Octobre 1992.», signale Abass Bonfoh, le Président de l’Assemblée Nationale.

Il faut rappeler que la deuxième session de l’année dernière entamée le 04 octobre et bouclée le 30 décembre dernier a permis à la Représentation de plancher sur l’examen et l’adoption de la loi de finance gestion 2012, et aussi de poursuivre de façon générale sa mission de législation et de contrôle de l’action du gouvernement.
Ajoutons que la cérémonie de rentrée parlementaire de ce mardi a vu la présence des représentants des parlements du Bénin, du Ghana, du Burkina Faso et de la Cote d’Ivoire représentée par Guillaume Soro. Ce dernier, Président de l’Assemblée Nationale de la République Ivoirienne propose une diplomatie parlementaire plus hardie qui traduise au mieux les aspirations des populations là ou se prennent les décisions importantes.

Firmin Teko-Agbo

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement