pub
Société

Civisme, et si on en parlait : Nécessité d’obtenir un permis avant de conduire tout engin

Advertisement

L’excès de vitesse, le non respect du code de la route et l’état défectueux des engins sont le plus souvent considérés comme les seules causes des accidents de la route. Mais la plus grave des causes est la non possession de permis de conduire par un chauffeur avant que ce dernier ne fassent usage d’un engin.

Nulle part au monde il est autorisé par le code de la route de conduire sans permis et pour permettre aux usagers d’engins de connaître les règles qui régissent la circulation aussi bien dans les villes que dans les agglomérations, des écoles de formation en conduite ont poussé comme des champignons dans les villes du Togo.

Des gens y se sont inscrits et ayant été jugé aptes à conduire, ils ont été soumis à un examen et leur a été dûment délivré un permis de conduire. Ceux- ci, dans la circulation, conduisent dans la règle de l’art et ne causent pas d’accidents, sauf force de cas majeur.

Hormis le fait de se faire former dans un centre reconnu par l’Etat, certains négocient avec des conducteurs de Taxis pour se faire former à la maison durant une à deux semaines et estimant avoir maîtrisé la conduite, ils se trouvent un véhicule et se lancent dans le métier de Taxi. Il n’est pas à douter que ces derniers, pour n’avoir pas maîtrisé des règles de la route, perturbent la circulation et causent la majeure partie des accidents de circulation.

Nous l’affirmons et pour cause, car un terrible accident de circulation s’était produit la semaine dernière sur l’axe Lomé-Kpalimé, précisément à Adidogomé, une banlieue de la capitale. En effet selon les témoins, le Taxi qui a percuté dans sa course effrénée un moto taxi (zémidjan), a quitté Lomé pour Sanguéra. Au niveau du rond point de la douane d’Adidogomé, le conducteur de moto qui a contourné le terre-plein central et s’engageait sur le tronçon menant à Limousine, a été fauché par le conducteur du Taxi qui devrait respecter la priorité à droite. Le malheureux « zémidjan » succomba sous le choc.

Au lieu de rester pour répondre de ses actes, le chauffard a tenté de prendre la poudre d’escampette. Mais rattrapé par les forces de sécurité, témoins de cet accident, le chauffard dont il a été question n’avait pas de permis de conduire; il a été sérieusement roué de coups avant d’être conduit dans un commissariat le plus proche afin de subir les peines relatives à cette infraction.

Ainsi, pour réduire considérablement les accidents de circulation, il y a nécessité que les conducteurs d’engins suivent une formation sur la conduite et se fassent délivrer un permis de conduire.

D.M.

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement