pub
Economie

Affaire de retrait de la licence à Manuport-Togo : Les délégués du personnel apportent des éclaircissements sur la situation

Advertisement

Le collège des délégués du personnel de Manuport-Togo, est monté au créneau pour besoin clarification de la situation qui prévaut actuellement entre le ministère des Transports et la Société qui les emploie.

En effet, selon le collège des délégués du personnel de Manuport-Togo, le ministère des Transports a adressé un courrier en date du 23 février 2012 au directeur de Manuport-Togo pour lui signifier la résiliation anticipée du contrat de concession pour exploitation conteneur que l’Etat togolais a concédé à cette société.

Selon le courrier, deux motifs justifient la résiliation de ce contrat par l’Etat togolais. Le premier, c’est le gouvernement qui ne reconnaît plus l’intuitu personae ayant présidé à la signature de la Convention de concession, puisque selon ledit courrier, GETMA-Togo S.A., partenaire de Manuport-Togo S.A. ne fait plus partie du groupement MSC-GET qui a en charge la construction de la darse «Pour l’Etat togolais la concession de l’activité de manutention, la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la gestion du Terminal était une opération globale qu’il a engagée en considération de la personne des membres du gouvernement constitué par les sociétés MSC et GETMA», a précisé M. Mawuena Ankou, président du Collège du Personnel de Manuport-Togo. Le second motif serait, selon le ministre des Transports le non respect par Manuport-Togo S.A. de l’article 6.1 de la convention de concession portant investissement pour un montant de 3,5 milliards de F CFA dans un délai de 8 mois.

Ces motifs ne seraient pas justifiés dans la mesure où le collège du personnel soutient avoir fait des démarches auprès de la direction de Manuport pour plus de clarification. Suite aux documents de preuve qui leur ont été fourni, il s’avère que la société a investi dans le délai de 8 mois plus de 6 milliards dans l’achat des grues facilitant ainsi la manutention et attirant d’autres partenaires. Ce qui est certain, c’est que le retrait du contrat à cette société entraînera le chômage des employés.

C’est dans cette optique que le Collège du personnel de Manuport est monté au créneau pour demander au ministre des Transports de revoir par indulgence sa position : «Le professionnel et le social allant toujours de pair, nous personnel avons compris le danger que porte ce courrier à près de 400 employé ainsi qu’à leurs familles, pour engager des discussions sérieuses avec notre employeur sur ce qui lui était reproché», a noté M. Ani Tchao, Délégué du personnel et rapporteur du Bureau du Collège du personnel qui a ajouté : «Nous, nous devons de rappeler notre attachement à la vision du Chef de l’Etat de considérer notre progrès social. Nous, personnel du Manuport-Togo S.A. continuons de croire à la bonne foi du Ministre des Transports qui durant toutes les discussions que nous avons eu avec lui, nous a rassuré d’un dénouement heureux».

Le collège du personnel a conclu en souhaitant que du dialogue entre leur employeur et l’Etat sorte la fumée blanche.

Mawu K.

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement