pub
Education

Togo/Univeristé de Lomé : Un nouveau président à la tête du MEET

Advertisement

Après plusieurs résiliations, le MEET a tenu son assemblé électrice à l’Université de Lomé ce samedi 24 mars 2012. Cette assemblée vient combler les attentes des différents membres de l’association après les multitudes crise quelle a traversées ces deux dernières années notamment la crise de confiance.

Les membres dudit association ont voulu par cette assemblée changer les membres de l’ancien exécutif dont le mandat est arrivé à terme depuis la rentrée universitaire 2011-2012.

D’après des sources proches du mouvement, tous les adhérents ne sont pas sur la même longueur d’onde. Adou Séïdou aurait signé un accord tacite avec le gouvernement en vue de conduire peu à peu les étudiants à baisser les bras dans leurs luttes. Il faut donc lui retirer la confiance des adhérents avant qu’il les trahit. Selon d’autres sources, il serait reproché à Adou Séïdou de vouloir s’accrocher à son poste. Ces accusations que le président Adou Séïdou a jugées infondées avant de poursuivre avec le bilan de son mandat.

Contre toutes attentes, Adou Séïdou ne s’est pas présenté à sa propre succession comme le pensait la plupart des membres, et la cérémonie s’est déroulée dans un climat salutaire sans heurt avec un nouveau bureau de 09 membres qui se présente comme suit :

Président : AWUDI Kodzo
1er Vice-président : KONDO Komlanvi
2ème vice-président : ADJANGBA Anani
Secrétaire : Général OURA-AGORO Iliyassou
Secrétaire général adjoint : KPELEAWO Roumanatou
Trésorier Général : MAMAH Roumanatou
Trésorier Général Adjoint : AMOUZOUVI Koffi
Chargé à l’organisation : FOLLY Kossi Amen
Chargé à l’information : KOFFI Kossi.

Pour le vice-président du nouveau exécutif M. Kondo Komlavi, qui place ce mandat sous le signe de la satisfaction de toutes leurs revendication, «il est question de veiller à l’application des accords signés, surtout le versement des allocations. Il faut que le côté académique et matériel de ces accords soit respecté».

«Nous veillerons également à la pleine application du système LMD dans des conditions requises» a rassuré le vice président avant de poursuivre que «actuellement la plupart des étudiants sont en examen mais je vous promets que le semestre mousson risque d’être perturbé si les autorités ne respectent pas leurs engagements ».

Le président sortant a eu droit à des actes de reconnaissance et de mérite par rapport à ses empreintes dont est marqué son mandat; aussi ses pairs l’ont-ils choisi comme le président d’honneur du mouvement.

Emmanuel Lacolline

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement