pub
Développement

Togo/Célébration de la Journée Mondiale de la Femme, la ministre en charge de la Promotion de la Femme s’adresse à la Nation

Advertisement

Le monde entier célèbre chaque 8 mars la Journée Internationale de la Femme. Cette année l’accent est essentiellement mis sur l’autonomisation des femmes rurales et leur rôle dans l’élimination de la pauvreté et de la faim.

Ce thème répond, selon la ministre de la promotion de la femme du Togo, parfaitement aux préoccupations du gouvernement togolais lorsqu’on sait que l’économie rurale occupe à elle seule plus de 80% de la population togolaise, composée à près de 52% de femmes.

«Si nous considérons que la nourriture constitue un élément fondamental de l’être humain, il est indispensable que la préoccupation première de l’homme doit être axée sur la sécurité alimentaire qui, pour être réalisée, nécessite la disponibilité d’un certain nombre de facteurs que sont, entre autres, les moyens matériels et financiers», souligne la ministre Henriette Kouévi Amédjogbé dans son message à la nation.

Cet objectif, poursuit-elle, ne pourra être atteint que si les femmes, surtout rurales bénéficient au même titre que les hommes, des mêmes moyens de production, des mêmes droits et opportunités. Car nul n’ignore aujourd’hui la contribution des femmes rurales dans l’agriculture. «Elles sont de ce fait, des partenaires incontournables dans la lutte contre l pauvreté et la faim», clame la ministre.

Assurer l’autonomisation des femmes surtout rurales est désormais pour Henriette Kouévi Amédjogbé une voie tracée vers la réalisation de tous les Objectifs du Millénaire pour le Développement et de l’égalité genre.

Firmin Teko-Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement