pub
Justice

Respect des Droits de l’Homme dans l’administration de la Justice

Advertisement

Du 21 au 23 mars 2012 se tient à l’hôtel Ibis- Lomé, un atelier organisé par le Haut Commissariat des Droits de l’Homme-Togo (HCDH-Togo) sur les travaux de restitution des six ateliers de renforcement des capacités des magistrats et des officiers de Police Judiciaire sur le respect des Droits de l’Homme dans l’Administration de la Justice.

Cette rencontre qui réunit autour d’une même table magistrats et officiers de Police Judiciaire (OPJ) leur permet non seulement de partager leurs expériences et compléter le savoir collectif, mais aussi de diagnostiquer et de proposer des solutions en vue d’un meilleur respect des droits de l’Homme dans l’administration de la Justice.

Dans son discours de bienvenue, Mme Olatokunbo Igé, Représentante du HCDH-Togo a rappelé que pour accompagner les Etats dans leurs efforts quotidiens de consolider la protection judiciaire des droits de l’Homme, les Nations Unies ont adopté la Résolution A/RES/56/161 du 20 février 2002, relative à l’administration de la justice.

Selon elle, les Nations Unies, à travers cette Résolution, encouragent le HCDH à continuer d’organiser des cours de formation et d’autres activités visant à promouvoir et à protéger davantage les droits de l’Homme dans l’administration de la justice. «S’agissant des travaux des six ateliers de renforcement des capacités des magistrats et officiers de police judiciaire sur le respect des droits de l’homme dans l’administration de la justice, l’occasion a été donnée aux magistrats et officiers de police judiciaire, suite aux différentes communications assurées par des experts, de discuter de manière ouverte et sans état d’âme des problèmes qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs fonctions respectives et qui entravent une mise en œuvre adéquate des droits de l’homme dans l’administration de la justice», a-t-elle soutenu.

Elle a également fait allusion à la Déclaration qui a sanctionné la Conférence Régionale organisée à Bamako dont le thème : «Quel rôle pour la Justice dans la prévention, la construction et la consolidation de la paix et de la sécurité pour un développement durable en Afrique de l’Ouest ?».

A l’en croire, cette Déclaration présente un intérêt particulier pour les pays de notre sous-région qui, ces derniers temps ont vécu pour certains, des situations qui affectent sérieusement leur processus d’édification de l’Etat dont la Justice constitue l’épine dorsale.

Prenant ensuite la parole, M. Lalle Tdondoma, Directeur de Cabinet, représentant le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a d’abord relevé les champs d’actions des Droits de l’Homme entre autres les libertés physiques telles que le droit à la vie et à un procès équitable et public, les libertés intellectuelles et les droits économiques et sociaux avant de plaider pour une synergie d’actions permanentes faites d’échanges et de formation entre professionnels de justice et officiers de Police Judiciaire. «Aux policiers et aux gendarmes, je leur réitère de ne pas s’ériger en juges des juges et de se montrer plus professionnels dans leurs missions en respectant scrupuleusement les droits de l’Homme qui ne sont dirigés contre personne», a-t-il conclu.

Lançant les activités de ces travaux, M. Agnina Yacoubou, Directeur de Cabinet, représentant le Ministre de la Justice a soutenu que de nombreux conflits tirent leurs racines dans les griefs provenant de violations systématiques des droits de l’Homme, de discriminations, des exclusions, de l’injustice et de l’impunité qui se manifestent bien avant que s’éclatent les violences. «L’instauration de la justice et du progrès économique et social jette les bases de la paix, de l’Unité et de la Solidarité», a-t-il noté avant d’exhorter les participants à cet atelier à faire preuve de bonne volonté et de sérieux afin qu’à l’issue de la rencontre, les objectifs d’appropriation des recommandations, de définition d’un plan de mise en œuvre de ces recommandations et la mise sur pied d’un Comité de pilotage soient atteints.

Mawu K.

Togoportail, toute l’information à votre porteé

Advertisement