Advertisement
Médias

Mercredi à la Une de Le Libéral : Obilalé désormais au secours des personnes handicapées

Il est l’un des suppliciés de l’attaque meurtrière de l’enclave Cabinda perpétrée le 08 janvier 2010 contre la délégation qui se rendait en Angola pour prendre part à la Coupe d’Afrique des Nations de 2010.

Dodo Kodjovi Obilalé grièvement blessé traîne encore des débris de balles dans son corps et peine encore à marcher. Depuis l’attaque, Dodo partage ses jours entre la maison et l’hôpital et se sent délaisser et «inutile». L’ancien portier international togolais qui n’a pas encore retrouvé toute sa forme et qui se déplace à l’aide d’une béquille a décidé de se mettre au service des autres.

Dodo Obilalé veut rompre avec son sentiment d’inutilité qui l’anime depuis qu’il est déclaré invalide pour continuer sa carrière de football. Pour ce faire, il vient de créer une association humanitaire qui a pour but de travailler avec les personnes handicapées pour leur redonner l’espoir d’une meilleure vie. La toute nouvelle organisation créée par l’ancien portier togolais qui est devenu lui-même un handicapé, du moins provisoirement est dénommée «Joie de Vivre».

L’Association «Joie de Vivre» a été portée sur les fonds baptismaux la semaine dernière par le joueur qui en est le responsable. « Chaque fois que je me réveille, je me sens inutile. Alors je me suis dit que je vais créer une association pour venir en aide à mes collègues handicapés pour partager ma joie de vivre avec eux», a déclaré le joueur à nos confrères de Radio France Internationale.

Le joueur qui a perdu tout espoir de rejouer au ballon a lui-même trouvé la formule pour sa reconversion en dehors des terrains de football et loin des gangs. La création de cette association humanitaire montre à quel point le joueur est attaché aux valeurs humaines. Lentement mais sûrement, Dodo Obilalé est en train de surmonter son traumatisme et la hantise née aux lendemains de l’attaque. Aujourd’hui, il n’a besoin que d’une chose, l’assistance et les dons des uns et des autres à son association pour l’aider à partager sa « Joie de Vivre » avec les autres. «Pour bâtir une maison, il faut une fondation. Aujourd’hui ce dont moi j’ai besoin, ce sont les aides des gens, les dons des gens, le soutien des expérimentés…», a-t-il fait savoir.

Le joueur a bénéficié des financements de l’Etat togolais pour se soigner après son évacuation en France par son club Pontivy. Depuis la fin de son contrat avec le club, Obilalé est laissé à lui-même. La création de son association est une occasion pour les uns et autres pour lui apporter de l’assistance et de l’aide sur le plan financier, matériel et moral pour la réussite de son initiative pour lui permettre de réussir sa reconversion.

Pour rappel Dodo faisait partie des 23 joueurs togolais sélectionnés pour la CAN 2010 avant le tragique attentat du bus de la délégation togolaise par les rebelles séparatistes de l’enclave de Cabinda, attentat au cours duquel il a été blessé. Outre les blessés, le Togo avait enregistré deux morts.

Source : Le Libéral n° 62 du 07 mars 2012

Lire la suite de cet article et les autres publications de ce numéro en téléchargeant le document joint :

liberal_062_site.pdf

Togoportail, toute l’info à votre portée

liberal_62.jpg

Patientez jusqu'a fermeture