pub
Economie

Les Nations-Unies au chevet du Port Autonome de Lomé pour le rendre plus efficace

Advertisement

Initiée par la Conférence des Nations-Unies pour le Commerce et le Développement, plusieurs pays africains dont l’Angola, le Benin, le Ghana et Européens et asiatiques ont eu à bénéficier d’une formation axée sur la gestion moderne du port. Cette formation touche tous les secteurs du port et permet aux participants de se frotter dorénavant à tous les domaines internes d’une structure portuaire.

 

« Nous sommes très contents d’avoir eu aujourd’hui cette formation » déclare avec sourire N’Faye Félibigou un agent Informaticien du Port autonome de Lomé. Il vient comme 8 de ses collègues suivre une étude de 9 mois relative à la gestion moderne du port.

« L’important est de mieux développer les compétences des cadres du Port afin de mieux comprendre tous les services internes qui tournent autour du port pour le rendre plus efficace et notre objectif, c’est de rendre celui-ci encore plus compétitif avec le personnel présent » souligne Dominique Chantrel formateur et Représentant de la Conférence des Nations-Unies pour le Commerce et le Développement.

Ce dernier ajoute qu’avec cette étude, chacun se rendra compte de sa position et de sa fonction et tout participant sera encore plus performant afin de rendre plus compétitif le Port Autonome de Lomé.

Il faut aussi ajouter que les bénéficiaires reconnaissent que cette nouvelle leur donne aussi la possibilité de pouvoir travailler dans d’autres ports à l’échelle internationale.

Firmin Teko-Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement