pub
Politique

Ghana : Samia Nkrumah rejette une quelconque alliance pour la présidentielle de 2016

Advertisement

Samia Nkrumah, la fille politique du premier Président du Ghana n’a conclu aucune alliance avec l’actuel Vice-président du pays, John Mahama, pour la présidentielle de 2016. C’est ce qu’a annoncé à la presse à Accra le directeur adjoint chargé de la communication du Parti de la Convention Populaire (CPP), lequel est dirigé par Samia Nkrumah.

Au sein de la CPP, le parti historique fondé par Kwame Nkrumah et qui est aujourd’hui présidée par sa fille, l’ambiance n’est pas celle de la cohésion des grands jours. Après avoir formalisé sa démission du CPP, la présidente nationale des femmes de ce parti, Mary Ankomah Boakye Boateng, a dénoncé les dérives dictatoriales de Samia avant de révéler que cette dernière tente de vendre le parti pour s’allier à l’actuel Vice-président du pays qui est membre du parti, le Congrès National Démocratique (NDC) au pouvoir. A en croire la démissionnaires du parti, Samia pourrait devenir la colistière de John Mahama pour la présidentielle de 2016.

Réagissant à ce que la CPP considère comme une allégation mensongère, Ernesto Doe-Yeboah, le directeur adjoint chargé de la communication du parti, a démenti les spéculations selon lesquelles Samia Nkrumah s’est alliée au Vice-président John Mahama pour les élections de 2016.

Pour la CPP, Samia est une personne disciplinée avec des normes morales élevées et elle refuse de se prêter à de tels comportements. L’intervenant a ajouté que loin de toute idée de vendre la CPP à un quelconque parti adversaire, Samia est une personne soucieuse de l’avenir de la CPP et à ce titre elle se bat pour redorer le blason de leur formation politique afin qu’elle redevienne une formation politique dynamique.

Par rapport aux critiques formulées contre la présidente de la CPP quant à sa manière de diriger le parti, Yeboah a expliqué que l’héritière biologique de Kwame Nkrumah n’a fait rien de mal avec son style de leadership et que seulement l’idée d’une rénovation qu’elle insuffle au parti est incomprise par certains.

Samia Nkrumah qui préside aux destinées de la CPP depuis l’année dernière a décidé de faire revenir la CPP sur le devant de la scène politique ghanéenne en offrant plus de visibilité aux jeunes et aux cadres du parti. Cette option rencontre une résistance chez la vieille garde du parti qui refuse de céder. Pour mettre les choses au clair, Samia a rappelé à l’ordre Paa Kwesi Nduom, un baron du parti, candidat de la CPP à la présidentielle de 2008 et qui s’est autoproclamé candidat pour 2012 pour qu’il se conforme au règlement en vigueur.

Ce dernier s’est dit outré a claqué les portes de la CPP pour créer sa propre formation politique, le Parti Populaire Progressiste (PPP). Depuis lors, les déserteurs de la CPP vers le PPP ne cessent de tirer à boulets rouges sur Samia Nkrumah, l’unique député du parti au Parlement.

C.A.

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement