pub
Société

Du civisme, et si on en parlait : Participer aux travaux communautaires est un devoir civique.

Advertisement

Au-delà du cercle restreint de la famille, il arrive des situations où toute une communauté ou tout un quartier soit impliqué dans la résolution d’un problème qui touche un grand nombre. Il peut s’agir entre autres de l’entretien d’une place publique, des travaux de réfection d’une école ou simplement de l’assainissement du quartier.

Ces petits gestes doivent être volontaires car ils contribuent au développement de nos communautés. En cas d’empêchement, il est conseillé de soutenir ceux qui participent aux travaux d’une manière ou d’une autre. Certains donnent de l’argent pour la collation, d’autres encore offrent un dîner de retrouvailles. La participation aux travaux communautaires non seulement permet de garder les infrastructures en bon état mais également demeurent une occasion pour discuter avec les voisins et tisser de nouvelles relations.

Les activités que nous menons au plan local encouragent les autorités nationales et les organisations non gouvernementales à soutenir nos efforts. Tel est le cas des Ecole d’initiative locale (EDIL) qui par la suite deviennent des écoles primaires publiques

Roger Adzafo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement