pub
Politique

Communiqué du PRR suite à la décision rendue de la Cour de justice de la Cedeao sur l’exclusion des 9 députés de l’Assemblée nationale togolaise

Advertisement

Suite à la décision de la Cour de justice de la Cédeao qui est revenue sur la décision du premier arrêt, en réponse au recours des députés exclus de l’ANC qui a saisi en omission la juridiction communautaire de statuer, les avis se prononcent diversement. La Cour de justice vient de confirmer dans sa décision ordonnée, la réparation de la violation des droits de l’homme constatée, et le paiement de 3 millions de francs Cfa à chacun des 9 députés en guise de réparation de dommages.
Toutes les responsabilités incombent à la compétence de la Cour constitutionnelle qui a rendu décision sans avoir écouté les 9 députés exclus. Des acteurs et observateurs politiques, suite à cette décision juridictionnelle, ne manquent de monter au créneau pour prendre position par rapport aux effets subséquente. De ces acteurs, s’est annoncé le Président du Parti Républicain pour le Renouveau (PRR), Nicolas Lawson qui par sa voix, «le PRR demande expressément aux suppléants, devenus députés à la place de ceux qui ont été exclus de l’Assemblée nationale, de démissionner sans délai pour respecter les règles de droit et de la morale». Voici in extenso sa déclaration dans laquelle, Nicolas Lawson qualifie le premier arrêt de la Cour de justice de la Cedeao de sans recours.

La Cour de justice de la Cedeao vient de confirmer son premier arrêt. C’est sans recours. Les principes et les dogmes démocratiques prévalant ont été validés. En conséquence, le PRR demande expressément aux suppléants, devenus députés à la place de ceux qui ont été exclus de l’Assemblée nationale, de démissionner sans délai pour respecter les règles de droit et de la morale.

Il n’y a pas d’autres alternatives. Nous en avons assez que les mêmes individus continuent de prendre notre peuple en otage et dévoient la démocratie togolaise. Pendant plus de trois décennies, leurs rivalités tragiques avec les conservateurs du RPT ont provoqué la mort de plusieurs centaines de militaires, d’agents des forces de l’ordre, de citoyens innocents et la ruine du pays.

Maintenant que leur ancien gourou a abandonné la violence, l’extrémisme, le sectarisme et le populisme grégaire pour s’associer à une gouvernance débilitante de cumulards, de jouisseurs, d’affairistes, de corrompus et de tortionnaires, le résiduel de la catégorie poursuit le combat suranné d’aliénation et d’égarement. Qu’ils sachent que les âmes libres renferment un ressort plus puissant que toutes les règles de la posture politicienne et destructrice.

Que les 9 suppléants démissionnent de l’Assemblée nationale pour qu’on arrête ce jeu pervers contraire aux intérêts nationaux. Il s’agit de s’atteler maintenant à préparer les conditions pour des élections libres, sans fraude et sans violence. Puis ce sera le redressement national pour vaincre la pauvreté et libérer notre pays de toutes les oppressions et des indignités. Assez du désordre et de la tromperie.

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement