pub
Société

Civisme, et si on en parlait? Evitons les nuisances sonores

Advertisement

Dans le cadre de la protection de l’environnement, la lutte contre la pollution sous toutes ses formes constitue l’un des volets essentiels de la tâche qui incombe à chaque citoyen. Parmi ces formes de pollution figurent en bonne place les nuisances sonores, un véritable fléau qui empoisonne la vie quotidienne des Togolais, surtout en milieu urbain.

Il s’agit entre autre des tintamarres provenant des ateliers de mécaniques, de forges, de menuiseries ou de soudures, du vacarme produit par des moulins, du tapage musical dans les bars, églises ou maisons d’habitation, des appelles de muezzins au moyen de haut-parleurs, etc., à des heures de repos.

Ce qui choque le plus dans cette situation, c’est l’inconscience des auteurs de ces nuisances sonores qui croient être dans leurs droits de faire ce qui leur plaît au nom de la liberté d’entreprise, d’expression, de culture, de religion, de manifestation etc.

Au nom de ces prétendus droits, nous oublions l’existence des règles qui régissent la vie en société. Et pourtant, ces règles existent bien et sont clairement énoncées dans notre constitution. Celle-ci nous rappel que les règles établies en la matière, tout en garantissant le droit à la liberté d’entreprise, de pensée, de culture, de conscience, de religion, d’opinion et d’expression, nous contraignent au respect des libertés des autres.

En effet la loi fondamentale souligne en son article 25 que « l’exercice de ses droits et libertés se fait dans le respect des libertés d’autrui, de l’ordre public et des normes établies par la loi et les règlement ».
Nous devons donc savoir que nos droits et libertés s’arrêtent là où commencent les droits et libertés des autres et que seul le respect des limites établies par la loi garantit une vie en communauté harmonieuse et paisible.

Pour la préservation d’un environnement sain, de notre propre santé, de la paix et de l’harmonie sociale, œuvrons tous à éviter les nuisances sonores sous toutes leurs formes.

Dieudonné Mawu

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement