pub
Société

Saisie de fonds des commerçants à l’aéroport de Lomé par l’ANR

Advertisement

Après une série de conférence de presse, le collectif des commerçants spoliés le 11 janvier 2010 à l’aéroport de Lomé-Tokoin par l’Agence Nationale de Renseignement(ANR) menace de marcher les jours à venir sur la Présidence de la République pour y manifester leur colère suite au silence du Gouvernement vis-à-vis de cette affaire.

Ce Collectif était sorti le samedi 11 février dernier pour soutenir la marche que les Organisations de Défense des Droits de l’Homme ont organisé dans le but de dénoncer les violations des droits humains au Togo, notamment des arrestations arbitraires, des saisies des fonds des opérateurs économiques orchestrées par l’Agence Nationale de Renseignements (ANR).

Sur la banderole que scandait le Collectif des commerçants victimes, on pouvait lire : «2 ans déjà!!! Collectif des 33 commerçants spoliés par l’ANR à l’aéroport de Lomé le 11 janvier 2010. Déjà un mort, un aveugle et un paralysé parmi les victimes».

En effet, pour certains observateurs, ce soutien à la marche des ODDH serait un refuge au Collectif des commerçants victimes de la spoliation pour réclamer la levée de main sur leurs fonds qui s’élève à 1 milliard sept cent millions (1,7 milliards de F CFA).

Cependant contactés, les responsables du collectif, très en colère, comptent organiser une gigantesque marche qui aura pour point de chute, la présidence de la République en vue d’exprimer leur raz-le-bol suite au silence tombeau du gouvernement vis-à-vis de cette affaire.

Les responsables du collectif, ils disent être à bout de leur patience, car selon eux, la tribune de première instance s’étant rendue compte, suite à une enquête que le fonds a été régulièrement déclaré à la Douane Togolaise et ayant ordonné la levée de main sur le fonds, il est inadmissible que l’ANR refuse de s’exécuter. «En tout cas, dans leur obstination, Massina Yotroféï et ses collaborateurs risquent de trouver sur leur chemin des commerçants décidés à réclamer leurs dus» a lancé un responsable du Collectif, très furieux.

Cette menace qui consiste à marcher sur la Présidence de la République togolaise dont brandit le collectif du 33 commerçants victimes de la spoliation par l’ANR, va hanter le sommeil des autorités, car selon certaines sources, cette marche sera soutenue par tous les commerçants du grand marché de Lomé et des autres des marchés environnants.

D.D.

Togoportail, toute l’information à votre portée

femmes_marche.jpg

Advertisement