pub
Sport

GHANA : Après son penalty raté à la CAN 2012, Asamoah Gyan se confesse

Advertisement

L’attaquant ghanéen Asamoah Gyan, confesse aux fans des Black Stars la peine qu’il ressent après avoir raté son penalty en demi finale du match Ghana-Zambie et ce dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2012, qui vient de s’achever à Libreville au Gabon. Asamoah Gyan a fait cette déclaration depuis son club Al Ain dans les Emirats Arabes Unis.

A défaut de revenir s’expliquer au Ghana, Gyan a choisi la presse en ligne de son club émiratie pour avouer au monde le désarroi qui l’anime depuis la nuit du 8 février 2012, date à laquelle le Ghana s’est incliné en demi-finale par une petite marge devant la Zambie. Pour rappel à l’entame du match, Ghana-Zambie, les Black Stars ont obtenu un penalty à la 8e minute. Cette sentence a été exécutée par Gyan mais malheureusement elle fut repoussée par le gardien zambien Kennedy Mweene. Dès lors commence pour Gyan une traversée du désert, même son retour avec l’équipe nationale au Ghana a été impossible.

Revenant sur les conditions de son tir au but, le joueur a avoué qu’en ces pareilles occasions, on sent une double responsabilité. Beaucoup de pensées assaillent le joueur au moment où il s’apprête à jouer. Entre la peur de marquer ou de perdre une occasion en or, le joueur se retrouve devant le facteur de la chance.

Et dans le summum de ses remords, Gyan a révélé qu’ «il est difficile pour un footballeur de manquer un penalty, mais cela arrive certaines fois pendant les championnats de l’histoire du football. C’est le destin de tirer un penalty à un moment décisif». Et comme une auto-résolution, Gyan promet que «le penalty raté est désormais ce qui va me stimuler à augmenter ma volonté et ma détermination pour changer la perception de certaines personnes».

Rappelons que suite à son retour, Gyan a reçu un accueil convivial d’une centaine de fans du club Al Ain à l’aéroport. Mais au même moment au Ghana, ses concitoyens déplorent son manque à l’appel au retour au pays natal. Selon des sources proches de la Fédération, une autorisation a été accordée à Gyan pour regagner son club. Mais dans certains milieux à Accra, le joueur aurait préféré de différer son retour à cause des menaces que des fans des Black Stars ont proféré à son encontre.

Apres avoir raté un penalty historique en Afrique du Sud en quart de finale de la Coupe du Monde 2010, Ghana-Uruguay, c’est la deuxième fois qu’en une phase décisive de l’histoire des Black Stars qu’Asamoah Gyan rate un penalty qui a fait fondre l’espoir des amoureux du ballon rond au Ghana et en Afrique.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement