pub
Culture

Coopération & Culture/France-Bénin : Résidence d’atelier “L’un dans l’autre”

Advertisement

C’était du 19 au 20 janvier 2012 passé à l’atelier Zinkpè à Fidjrossè à Cotonou. Cette résidence intitulée « L’un dans l’autre » est le fruit d’une coopération bilatérale entre l’Association Elowa de Cotonou et Porto-Novo (Bénin) et l’Association des AAB de Belleville à Paris en France. Pour ceux-ci le parcours était plein d’embuches mais la présente réalisation vient donner un nouvel élan et renforcer d’avantage la coopération.

L’un dans l’autre est le fruit de l’imagination de ces artistes talentueux notamment des peintres, sculpteurs … qui, travaillant ensemble sur la même toile ont sût extraire de leur matière grise des éléments importants servant à produire des œuvres que le public a pu contempler en ce jour de la restitution des travaux effectués. Ce fut le dimanche passé à L’unik, lieu de création contemporaine sis à Fidjrossè à Cotonou. Partis de nulle part, sans boussole préalable, ces artistes ont innové par des œuvres reflétant les réalités sociales à la fois du Bénin et de la France avec un accent particulier sur celles du Bénin.

La caractéristique de cet atelier est que les artistes ont travaillé sur la même œuvre ce qui est nouveau et pas toujours facile. Mais la suprématie du ‘’travailler’’ l’un dans l’autre étant, ils sont arrivés à nous gratifier de ce beaux tableaux que je m’en voudrais de ne pas vous présenter quelques uns.

Il faut reconnaitre que ces œuvres présentent le Bénin dans toute sa réalité socio-anthropologique en mettant en exergue les pratiques comme ‘’Mikuwabô’’ qui signifie soyez la bienvenue. Pour le béninois que je suis la prononciation de ces expressions est la marque d’un signe d’appartenance et de convivialité.

On est donc à présent dans un environnement de tolérance, de pardon et de partage. Je ne pourrai non plus manquer d’appesantir mon analyse sur l’image portant sur « Awo » ou jumeaux qui a une signification et valeur importante dans la société béninoise. D’aucuns estiment que ce sont des divinités à adorer. Ils sont très remarquable dans la vie quotidienne des béninois.

L’art demeure un mystère que nous devrons être tentés d’explorer chaque fois et toutes les fois. Catherine Olivier ; Sarah Dugrip; Benjamin Déguénon ; Marie Busson; Quentin Wallon-Leducq; Nicolas Dupeyron; Guillaume Berga; Grek; Philippe Abayi; Marius Dansou; Kajero; Zansou et Romuald Mevoguezo l’ont compris et nous en parle un peu dans PAIN CHAUD ; Ahovi (jumeaux) ; Mikuwabo Belleville ; Zém . . .

Les artistes à travers leurs chefs d’œuvre ont toujours édifiés. Ils contribuent à la construction de l’humanité avec des messages portant sur la protection de l’environnement ; la préservation de la paix et la démocratie ; l’éducation des communautés …

Au regard de ce travail qu’abattent les artistes et de la noble vision qu’a les membres des deux associations, il serait souhaitable que les personnes de bonne foi ou des associations soutenant des initiatives culturelles dans le monde accompagnent ce projet de voyage des artistes béninois en France en mettant à leur disposition les ressources nécessaires pour l’obtention du visa et l’achat de billets.

Cher fans des pinceaux, crayons, toiles etc le rendez-vous est donc pris pour le mois de Mai à Belleville toujours dans la perspective de renforcer cette coopération et de communiquer pour un changement de comportement dans nos sociétés par le biais des œuvres qui seront cette fois-ci produites à Belleville en France.

Le légendaire Roch Alfred Amour KIKI (BENIN)

Togoportail, toute l’information à votre portée

pagne_motif.jpg

Advertisement