pub
Société

Citoyenneté : Comment rappeler à l’ordre son prochain en infraction sans heurts ni violence ?

Advertisement

S’il est vrai que l’heure est humaine, il ne faut cependant pas ignorer cette fiction juridique selon laquelle «nul n’est sensé ignorer la loi.».

Des erreurs et infractions nous en commettons et nous en voyons commettre autour de nous. Il est du devoir d’un bon citoyen d’inviter son prochain en infraction à cessé son forfait et à le réparer si possible. Cependant comment s’y prendre quand on ne détient pas une autorité publique ? Il fait toujours parler avec respect à une personne même en infraction.

Destructions des affiches publicitaires, violations des feux de signalisation sont entre autres des infractions courantes auxquelles nous assistons dans la capitale togolaise. Le devoir de citoyen que nous sommes, nous interpelle à inviter avec politesse et courtoisie les citoyen indélicats au respect des textes en vigueur.

Nul besoin de crier sur une personne que nous voyons en train de salir un espace publique. La sagesse aurait voulu qu’on s’approche de lui et qu’on lui explique l’impact de son acte sur l’environnement. Par sagesse, par honte ou encore par crainte d’être sous le coup de la loi, il cessera son forfait. Il fait toujours parler avec respect à une personne même en infraction.

Si le citoyen indélicat n’obtempère pas, il est de notre devoir d’en informer l’autorité publique la plus proche pour que cette violation cesse. Avant de poser tout acte, nous vous invitons à vous rappeler de cette dernière phrase de cet texte «Et si tout le monde en faisait autant ?»

Roger Agzafo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement