Advertisement
Politique

Présidentielle au Sénégal : Cinq candidats en course pour une nouvelle destinée du Pays

Au Sénégal, les choses sérieuses ont commencé avec l’entrée en lice des concurrents à la présidentielle de février prochain. Jusqu’au 28 décembre dernier, Abdoulaye Wade était le seul candidat officiellement proposé comme candidat à la prochaine échéance électorale pour le fauteuil présidentiel.

Depuis ce 04 janvier, il est enregistré quatre autres candidats. Après la candidature annoncée du chanteur Youssou N’dour le 29 décembre dernier, Ousmane Tanor Dieng pour le Parti socialiste, Moustapha Niasse pour la coalition «Benno Siggil Senegaal» et Idrissa Seck avec sa coalition «Idy4president» sont rentrés dans la danse. Ils viennent de vivre leurs investitures respectives ce mercredi 04 janvier.

Ousmane Tanor Dieng, le candidat du Parti socialiste a été investi pour prendre la destinée de ce parti qui en pleine déliquescence après la défaite d’Abdou Diouf en 2000, a du retrouver ses forces et son harmonie interne avec le temps. Agé de 64 ans, Ousmane Tanor Dieng propose de «fonder une nouvelle République, dit-il, adossée à une nouvelle gouvernance démocratique». Le candidat promet de «mener des politiques de rupture».

L’ancien Premier ministre sénégalais Moustapha Niasse a bénéficié de la confiance des partisans et militants de la coalition de l’opposition, «Benno Siggil Senegaal». Investi par cette formation politique, l’ancien proche collaborateur de Abdoulaye Wade va jouer sa dernière carte pour convaincre les électeurs à lui faire confiance autour de son programme de campagne axé sur l’application de la Charte de bonne gouvernance des Assises nationales.

Le libéral Idrissa Seck a été investi par sa coalition comme le candidat libéral, il a promis de «forger le Sénégal autour des valeurs d’éthique et de morale». Ancien fils spirituel d’Abdoulaye Wade devenu opposant farouche, Idrissa Seck est un sérieux concurrent du président sortant, au regard de sa capacité à haranguer la foule et à mobiliser une bonne frange des électeurs qui lui ont déjà apporté leur voie en 2007 où il est sorti 2ème juste derrière le vainqueur.

Tous sont pour le moment dans l’attente de la confirmation des candidatures prévue pour le 28 janvier prochain.

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée