Sport

Match d’ouverture de la CAN 2012 : Première victoire de la Guinée Equatoriale, pays co-organisateur de la compétition

Advertisement

La 28 ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), a connu son ouverture ce samedi en Guinée Equatoriale, pays co-organisateur de la grande compétition du football sur le continent africain. Une grande cérémonie d’ouverture à laquelle a personnellement pris part le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema et plusieurs sommités du football africain et mondial.

Suite à la cérémonie d’ouverture marquée d’un spectacle splendide et éclatant de belles couleurs et de lumière, la grande fête de football est rentrée dans la fièvre des challenges entre les équipes sportives avec le match d’ouverture très attendu Guinée Equatoriale – Libye. Une victoire étriquée de 1 but à 0 est venu corser la frénésie populaire de la Guinée équatoriale plongée dans l’ambiance festive de la compétition du ballon rond entre nations africaines.

Au terme de ce premier match alléchant de la CAN 2012, l’essentiel a été réalisé par la Guinée Equatoriale grâce à la puissance de tir envolé de Ekedo, qui a surpris à la 85ème min Abob, le portier libyen.

Avant d’en arriver à cette victoire méritée et enivrante pour tout un peuple, les choses n’ont pas été sans complication. A l’entame des hostilités dans un stade archicomble de près de 70 000 spectateurs, le Nzalang Nacional, l’équipe nationale de la Guinée équatoriale, a été la première à traduire ses intentions offensives. Saisissant cette ambition de leurs adversaires, les libyens ne vont pas tarder à réagir par quelques contres offensives qui malheureusement resteront infructueuses. Des fébrilements et des complications de début de match ont été constatés de part et d’autres dans l’effort de chacune des équipes à assoir son système de jeu.

C’est Abod, le portier de l’équipe libyenne qui a eu plus de chance durant la première partie du jeu qui n’a pas enregistré le moindre but. Les tirs de Balbao (15ème Min), d’Edjogo-Owono (16e) qui renvoyés par les poteaux n’ont pas été concluants. Une autre frappe, celle de Palacios va par contre franchir la ligne des cages du gardien libyen avant que l’arbitre ne refuse de valider le but qualifié d’un hors jeu imaginaire.

De retour, les joueurs Equato-guinéens se sont montrés plus insidieux dans leur action avec un système tactique plus laminant et offensif que la défense de l’équipe adversaire n’arrive plus à bien contenir. Malgré toute sa fermeté à enrailler les dangers et à garder ses filets inviolés jusqu’à la fin du match, la défense des Chevaliers de la Méditerrannée n’a pas pu faire grand-chose face au feu de tir d’un certain Ekedo en pleine forme qui, d’un bolide irréprochable a logé majestueusement la balle de but dans les lucarnes des poteaux gardés par le gardien libyen abattu sur coup. C’est la liesse de toute une Nation qui vient d’être bénie par ces exceptionnels et magiques moments que connait chaque édition de la CAN.

La première victoire enregistrée par la pays d’accueil des matchs des Groupes A et B a tout son pesant d ‘or pour la suite heureuse de la compétition face à des adversaires réputés que sont le Sénégal et la Zambie

Le second match de la journée opposant le Sénégal à la Zambie a connu la victoire des Chipolopolos de la Zambie sur un score de 2 buts à 1. Une très mauvaise entrée des Lions de la Téranga dans cette CAN qui selon les observateurs, sera révélateur de beaucoup de surprises.

Il est très attendu aujourd’hui deux matchs : un duel Côte d’Ivoire-Soudan et un alléchant Burkina Faso-Angola.

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

can_imag.jpg

Advertisement