Développement

Le Projet de facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagos a du vent en poupe

Un an après sa mise en place le Projet de facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagos (PFCTCAL) a un bilan qui
satisfait les attentes à en croire la ministre de la Planification,
Dédé Ahoéfa Ekoué.

Selon la ministre, et dans le cadre de ce projet, le temps nécessaire du
passage de la frontière de Sanvee Condji à Hillacondji est de 13
heures pour un objectif fixé à 24 heures; le nombre de postes de
contrôle routier est passé de 6 à 3, les travaux de construction et de
réhabilitation de la route Aného Sanvee Condji (7,5 km) sont en cours
d’exécution ainsi que l’aménagement du parking pour camions. Quant au pourcentage de camionneurs sensibilisés à la prévention du SIDA, il a sensiblement progressé pour atteindre 80%.

Le Nigeria, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo sont les
pays concernés par ce projet financé à hauteur de 300 millions de
dollars par la Banque mondiale.

Germain Kokoura

Togoportail, toute l’information à votre portée